Turquie: 151 personnes condamnées à la prison à vie au procès des meneurs du putsch manqué

JUSTICE Plus de 55.000 personnes ont été arrêtées lors des purges engagées après la tentative de coup d’Etat, en juillet 2016

20 Minutes avec agences

— 

Le président turc Recep Tayyip Erdogan
Le président turc Recep Tayyip Erdogan — AP/SIPA

Il s’agissait de l’un des principaux procès du putsch manqué de 2016. Ce jeudi, un tribunal turc a condamné 151 personnes à la prison à vie notamment pour « tentative de renversement de l’ordre constitutionnel », assassinat et tentative d’assassinat, a précisé l’agence privée DHA. Parmi eux se trouvent un ancien chef de l’armée de l’air, Akin Öztürk, et l’ex-aide de camp du président  Recep Tayyip Erdogan, Ali Yazici.

L’audience s’est tenue dans la prison de Sincan, où une immense salle a été spécialement construite. Par ailleurs, 33 personnes ont été relaxées et 27 ont écopé de peines allant jusqu’à 20 ans de prison. D’après DHA, les dossiers de treize accusés, dont le prédicateur Fethullah Gülen, ont été dissociés.

Plus de 3.200 personnes condamnées

Dans la nuit du 15 au 16 juillet 2016, le putsch manqué a fait près de 250 morts, sans compter les putschistes, et des milliers de blessés. Ankara impute cette tentative de renverser le président Erdogan à son ancien allié, Fethullah Gülen, installé aux Etats-Unis depuis une vingtaine d’années. Mais l’intéressé, dont la Turquie n’a de cesse de demander l’extradition, dément avoir tenu un rôle dans l’événement.

Les procédures judiciaires lancées après ce coup de force avorté sont d’une ampleur sans précédent dans le pays. Plus de 55.000 personnes ont été arrêtées lors de purges engagées après le 15 juillet. A ce jour et sans compter les condamnations de ce jeudi, 3.239 personnes ont été condamnées à l’issue de 261 procès. Vingt-huit sont encore en cours, selon des chiffres du ministère de la Justice.