Belgique: Prison à perpétuité pour deux des cinq accusés du «procès de l'horreur»

JUSTICE Valentin Vermeesch, 18 ans, avait été tué à Huy en mars 2017 après avoir subi de nombreux sévices pendant toute une nuit 

20 Minutes avec agences

— 

Le tribunal de liège a prononcé des peines allant de 25 ans de prison à la perpétuité. (Illustration)
Le tribunal de liège a prononcé des peines allant de 25 ans de prison à la perpétuité. (Illustration) — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Cinq jeunes âgés de 18 à 23 ans ont été condamnés ce mardi en Belgique à des peines allant de 25 ans de prison à la réclusion à perpétuité pour deux d’entre eux. Ils ont été reconnus coupables de l’assassinat de Valentin Vermeesch, en mars 2017 à Huy dans la région de Liège.

Ce jeune homme de 18 ans, par ailleurs déficient mental, avait auparavant été séquestré, violé et torturé par quatre garçons et une fille de la commune, qu’il croyait être ses amis pour les avoir déjà fréquentés.

Jeté dans la Meuse les mains attachées

Un soir, il avait été attiré dans l’appartement de l’un d’eux. Durant toute la nuit, il avait subi coups prémédités, menaces de mort, tortures, traitements inhumains, attentat à la pudeur, viol et séquestration, selon les chefs d’accusation retenus.

Les sévices avaient été en partie filmés par le plus jeune, mineur à l’époque, avec sa tablette numérique, ce qui a d’ailleurs permis de remonter jusqu’aux agresseurs. Au petit matin, Valentin avait été emmené jusqu’au bord de la Meuse. Il avait été précipité dans le fleuve où il s’était noyé, les mains attachées dans le dos.

« Le procès de l’horreur »

Au terme d’une audience de plus de six semaines, baptisée « le procès de l’horreur » par les médias et où ont défilé près de 180 témoins, experts et enquêteurs, la cour d’assises de Liège a condamné à la perpétuité Alexandre Hart, 21 ans, et son ex-petite amie Belinda Donnay, 22 ans. Considérés comme les meneurs, ce sont eux qui ont poussé à l’eau la victime. Ces peines sont conformes aux réquisitions de l’avocate générale.

Dorian Daniels (22 ans), Loïck Masson (23 ans) et Killian Wilmet (18 ans), qui avaient assisté à la scène finale sans s’y opposer, ont écopé de respectivement 25, 27 et 29 ans de prison. Comme pour Alexandre Hart, la condamnation de Killian Wilmet a été assortie d’une mise à la disposition de la justice pour une durée de 15 ans à l’issue de sa peine.