Mexique: La police arrête près de 800 migrants cachés dans quatre camions

IMMIGRATION Parmi eux se trouvaient une centaine d'enfants de moins de six ans

20 Minutes avec agences

— 

Des soldats mexicains déployés à la frontière avec le Guatemala pour ralentir l'immigration clandestine.
Des soldats mexicains déployés à la frontière avec le Guatemala pour ralentir l'immigration clandestine. — Rebecca Blackwell/AP/SIPA

Pas moins de 791 migrants d’Amérique centrale, dont 368 enfants de moins de huit ans, ont été arrêtés ce week-end par la police dans l’Etat de Veracruz (Mexique). En situation irrégulière, ils étaient tous cachés dans quatre camions, ont précisé les autorités dimanche.

Parmi les migrants figurent notamment 413 Guatémaltèques, 330 Honduriens et 39 Salvadoriens. Une centaine d’enfants de moins de six ans se trouvait dans le groupe. Les autorités ont interpellé six trafiquants de drogue présumés.

Une route violente et dangereuse

Menacé de se voir imposer des droits de douane par Washington, le Mexique s’est engagé le 7 juin à freiner plus activement l’immigration en direction des Etats-Unis. Ce mardi, le gouvernement doit achever le déploiement de 6.000 hommes à sa frontière avec le Guatemala. Le pays a aussi promis d’accélérer le retour des migrants vers leur pays d’origine, dans l’attente du traitement de leurs demandes d’asile aux Etats-Unis.

La région de Veracruz, située sur l’une des routes du trafic de drogue vers les Etats-Unis, est l’une des plus violentes du Mexique. Les migrants y sont souvent victimes de vols et d’enlèvements. Une jeune Salvadorienne est morte et deux Salvadoriens ont été blessés vendredi quand un commando a ouvert le feu sur un convoi de migrants.