Rapatriement de djihadistes: Dès 10 ans, un enfant peut «avoir un comportement dangereux», selon un eurodéputé RN

TERRORISME Thierry Mariani a également déclaré au sujet des adultes que c’est « à la justice irakienne ou syrienne de les juger »

20 Minutes avec agence

— 

Thierry Mariani, lors du meeting du Rassemblement national pour le lancement de la campagne des élections européennes, le 13 janvier 2019, à Paris.
Thierry Mariani, lors du meeting du Rassemblement national pour le lancement de la campagne des élections européennes, le 13 janvier 2019, à Paris. — JACQUES DEMARTHON / AFP

Le ministère des Affaires étrangères a récemment annoncé le rapatriement en France de 12 enfants de djihadistes, âgés de 18 mois à 10 ans. Et cela inquiète beaucoup Thierry Mariani, eurodéputé du Rassemblement national ( RN).

L’élu européen était invité ce mardi matin dans « L’instant politique » sur FranceInfo. Interrogé sur ce sujet, Thierry Mariani a déclaré qu’à 10 ans, un enfant peut déjà avoir « un comportement dangereux ».

L’union des droites, un « schéma dépassé »

« Le problème, c’est ce qu’on met derrière "enfant", a commencé l’eurodéputé. A 10 ans, ça peut être un enfant qui a déjà été dans un camp d’entraînement. » Thierry Mariani s’est dit inquiet à l’idée que son enfant « soit dans une cour de récréation avec quelqu’un qui a suivi un entraînement militaire ».

Concernant les djihadistes adultes, « c’est à la justice irakienne ou syrienne de les juger, c’est-à-dire là où ils ont commis leurs crimes », a-t-il poursuivi. Dans le même entretien, Thierry Mariani en a profité pour tacler Marion Maréchal-Le-Pen. Son appel à une union des droites est, pour lui, un « schéma dépassé ». « La vraie fracture aujourd’hui, c’est en termes d’immigration, de justice, de sécurité », a-t-il affirmé.