L'attaque contre l'ambassade des Etats-Unis au Yémen a fait 16 morts

ATTENTAT L'ambassade a été la cible d'un attentat suicide à la voiture piégée et de tirs à Sanaa, la capitale...

Avec agence

— 

Les Etats-Unis ont désormais la conviction que l'attentat à l'explosif qui a fait deux morts mardi à Sanaa, au Yémen, visait bien leur ambassade, a indiqué le département d'Etat.
Les Etats-Unis ont désormais la conviction que l'attentat à l'explosif qui a fait deux morts mardi à Sanaa, au Yémen, visait bien leur ambassade, a indiqué le département d'Etat. — Khaled Fazaa AFP/Archives

Le bilan de l'attentat contre l'ambassade des Etats-Unis à Sanaa, au Yemen se porte à seize morts: six assaillants, six soldats et quatre civils, dont une ressortisante indienne, selon le ministère de l'Intérieur yéménite. Un peu plus tôt, un journal en ligne du ministère de la Défense yéménite parlait de huit morts. Le porte-parole de la mission diplomatique à la chaîne CNN a quant à lui affirmé que l'attaque avait fait «plusieurs victimes», sans préciser le nombre des morts ou blessés ni leur nationalité.

Un groupe islamiste se présentant comme le «Jihad islamique au Yémen» a revendiqué ce mercredi dans un communiqué parvenu à l'AFP l'attaque et menacé de prendre pour cible les chancelleries de Grande-Bretagne, d'Arabie saoudite et des Emirats arabes unis dans la capitale yéménite.

Ambassade fortement protégée

L'ambassade des Etats-Unis dans la capitale yéménite a été la cible d'un attentat suicide à la voiture piégée et de tirs. Une voiture en feu était visible sur la route longeant l'enceinte de l'ambassade, qui est très fortement protégée, et la police a aussitôt bouclé le secteur, ont ajouté ces témoins.

Interrogée par l'AFP depuis Dubaï, une source diplomatique américaine à Sanaa s'est refusée au moindre commentaire. «Je ne peux pas le confirmer. Je ne peux pas en parler», a déclaré cette source.

Un bateau détourné au large du Yemen
Un navire marchand avec 22 membres d'équipage, la plupart Indiens, a été détourné mardi au large des côtes du Yémen et acheminé de force vers la Somalie, selon les garde-côtes indiens.