Pologne: Le ministre de l'Agriculture prône la chasse au castor pour ses vertus aphrodisiaques

ANIMAUX Le ministre de l’Agriculture polonais veut inscrire le castor sur la liste des animaux que l’on peut chasser et considérer comme espèce comestible

20 Minutes avec AFP

— 

Un castor a attiré la curiosité de 150 vaches
Un castor a attiré la curiosité de 150 vaches — J. Kyle Keener/AP/SIPA

Vantant les vertus aphrodisiaques de la viande de castor, Jan Krzysztof Ardanowski, le ministre polonais de l’Agriculture, a prôné la chasse de ces rongeurs, protégés, mais accusés de causer des dégâts.

« Si les gens se rappellent que la queue de castor a, paraît-il, des vertus aphrodisiaques il peut s’avérer que le problème du castor sera résolu », a déclaré le ministre lors d’une réunion au parlement, dont l’enregistrement vidéo a été diffusé ce vendredi par la chaîne commerciale TVN24.

Bientôt une espèce comestible ?

Selon le ministre, Jan Krzysztof Ardanowski, les quotas de la chasse au castor, une espèce protégée par la Convention de Berne sur la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel en Europe, restent loin d’être épuisés. Selon lui, « actuellement on ne sait pas quoi faire » avec cet animal, une fois abattu.

Le castor est un rongeur très actif, connu pour construire en milieu aquatique ou zones humides, en s’attaquant aux arbres, des barrages et autres abris. Jan Krzysztof Ardanowski a annoncé aux journalistes avoir entrepris des démarches en vue d’inscrire le castor sur la liste des animaux​ que l’on peut chasser et considérer comme espèce comestible.