Un sachet de cocaïne. Illustration.
Un sachet de cocaïne. Illustration. — Valinco / Sipa

DROGUE

Pays-Bas : Quand un arbre déraciné permet de découvrir un immense laboratoire de cocaïne

Des personnes qui s’affairaient à enlever un arbre déraciné par la tempête ont alerté la police lorsqu’ils ont senti une odeur étrange et vu des hommes « suspects » près d’un hangar

Trahis par la tempête. L’un des plus grands laboratoires clandestins de cocaïne jamais découverts aux Pays-Bas a été mis au jour dans un hangar, ce jeudi matin. Des personnes qui débitaient un arbre tombé non loin de là, déraciné par les fortes rafales de vent, ont donné l’alerte, a annoncé la police dans un communiqué.

Les suspects en fuite

Ces témoins, qui s’affairaient à enlever l’arbre dans la nuit de mercredi à jeudi, ont senti une odeur étrange et vu des hommes « suspects » près de l’entrepôt. Leur intuition a été bonne puisque le site contenait une grande quantité de cocaïne prête à l’emploi.

La police refuse de communiquer sur la quantité exacte de drogue trouvée avant la fin du démantèlement du laboratoire, ce qui pourrait prendre « plusieurs jours ». Les enquêteurs n’avaient procédé à aucune arrestation ce jeudi, les suspects ayant fui avant l’arrivée sur place des forces de l’ordre.

Plus de 140 tonnes de cocaïne saisies en Europe en 2017

En 2017, le nombre de saisies de cocaïne (104.000) et leurs volumes (140,4 tonnes) ont atteint les niveaux les plus élevés jamais enregistrés dans l’Union européenne, selon un rapport dévoilé jeudi de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT). L’offre de cocaïne, premier stimulant illicite d’Europe avec 3,9 millions de consommateurs annuels, n’a jamais été aussi importante.

C’est en Belgique (45 tonnes) et en Espagne (41 tonnes) que les saisies ont été les plus importantes en 2017, devant la France (17,5 tonnes) et les Pays-Bas (14,6 tonnes).