La frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, à San Diego.
La frontière entre le Mexique et les Etats-Unis, à San Diego. — PURESTOCK/SIPA

AMERIQUE

Immigration: Donald Trump menace de taxer les importations mexicaines

Pour la Maison-Blanche, le gouvernement mexicain « n'en fait pas assez » pour arrêter l'immigration vers les Etats-Unis de dizaines de milliers de ressortissants d'Amérique centrale

Les Mexicains « n’en font pas assez » pour arrêter l’immigration vers les Etats-Unis de dizaines de milliers de ressortissants d’Amérique centrale et Washington s’achemine vers l’imposition de tarifs douaniers punitifs lundi, a affirmé ce jeudi la Maison Blanche.

« Il semble bien qu’on s’achemine vers l’imposition de droits de douane parce que ce que les Mexicains proposent actuellement n’est tout simplement pas suffisant », a déclaré la directrice de la communication de la Maison Blanche, Mercedes Schlapp, sur Fox News.

Une taxe douanière de 5 % sur tous les produits mexicains

Le ministre des Affaires étrangères mexicain était toujours à Washington ce jeudi pour tenter de trouver un compromis et éviter l’imposition de ces tarifs douaniers de 5 % sur la totalité des produits mexicains importés aux Etats-Unis.

De France, où il commémore le 75e anniversaire du Débarquement allié, le président Trump – qui a surpris il y a une semaine en menaçant d’instaurer ces taxes punitives – a été plus circonspect. Il a souligné « que beaucoup de progrès avaient été faits » mercredi lors des discussions entre le vice-président américain Mike Pence et le chef de la diplomatie mexicaine, Marcelo Ebrard.

Mais pour ajouter aussitôt : « Il faut qu’ils fassent encore des efforts et qu’ils assument et peut-être qu’ils le feront. On verra si on arrive à résoudre le problème », a déclaré le président depuis Caen, en Normandie.

Washington veut enrayer l’afflux d’immigrés d’Amérique centrale

Marcelo Ebrard continuait pour sa part les pourparlers au département d’Etat à Washington. Le chef de la diplomatie mexicaine est sorti au bout de 90 minutes de discussion pour passer un coup de fil mais sans répondre aux journalistes présents, avant de retourner dans la salle où se tiennent les pourparlers.

Donald Trump a menacé d’imposer les tarifs douaniers à partir de lundi et de les porter progressivement de 5 à 25 % d’ici le 1er octobre si les autorités mexicaines ne mettaient pas un frein au flot d’immigrés d’Amérique centrale qui viennent demander l’asile aux Etats-Unis par dizaines de milliers depuis des mois, créant une véritable crise humanitaire à la frontière sud des Etats-Unis.