Australie: Quatre personnes tuées par un homme armé dans la ville de Darwin

FAITS DIVERS Le tireur présumé, un homme sorti de prison en janvier dernier selon la police, a agi librement pendant une heure avant d’être arrêté 

20 Minutes avec agences

— 

La police australienne (illustration).
La police australienne (illustration). — Graeme Bint/AP/SIPA

Quatre hommes ont été tués et une femme blessée par un tireur ce mardi soir à Darwin, dans le nord de l’Australie, ont annoncé les autorités locales. Selon des témoins, un homme armé a fait irruption dans un hôtel et a ouvert le feu, allant de chambre en chambre.

Les faits ne sont pas considérés comme étant liés au terrorisme, a indiqué la police. Le suspect, âgé de 45 ans, a pu agir librement pendant une heure avant d’être arrêté. « Nous sommes toujours en train d’essayer d’établir les intentions et les motivations derrière cela, mais tout ce que je peux dire c’est que malheureusement des gens ont perdu la vie ce soir », a déclaré le chef de la police du Territoire du Nord, Reece Kershaw.

« Il a tiré sur toutes les chambres »

Des témoins ont raconté qu’ils avaient vu un homme armé d’un « fusil à canon scié » entrer dans l’hôtel. « Il a tiré sur toutes les chambres, et il est entré dans chaque chambre en cherchant quelqu’un et il a tiré encore, et ensuite nous l’avons vu partir en courant, monter dans son pick-up Toyota et disparaître », a ainsi rapporté un témoin, John Rose, sur ABC.

Ce mercredi, les autorités ont indiqué que le tireur présumé était un ancien prisonnier libéré en janvier et porteur d’un bracelet électronique. Il « recherchait une personne précise », a expliqué la police, qui a pu contacter cette personne. Elle se trouvait dans un autre Etat australien au moment de la fusillade. Blessé lors de son arrestation, le suspect était toujours hospitalisé ce mercredi.

D’éventuels liens avec des gangs de motards

Une centaine de policiers ont été affectés à l’enquête qui porte sur d’éventuels liens avec des gangs de motards hors la loi et des conflits liés à la drogue. Au total, huit scènes de crime ont été établies à Darwin, ville de 130.000 habitants, a précisé à la presse le chef du gouvernement du Territoire du Nord, Michael Gunner. Il a ordonné des vérifications pour les 200 personnes concernées par le programme de surveillance électronique dans cette région.

Présent à Londres, le Premier ministre Scott Morrison a condamné un « acte de violence terrible ». « Je veux simplement faire part de mes sincères condoléances et de ma compassion à tous les habitants du Territoire et en particulier à ceux de Darwin », a-t-il déclaré.