Espagne: Un Syrien accusé de financer le retour des djihadistes en Europe arrêté

TERRORISME L’homme a été arrêté mardi à son domicile de Madrid et placé en détention provisoire mercredi, a précisé une porte-parole de la police espagnole

20 Minutes avec AFP

— 

Un véhicule de police quitte le tribunal de Madrid, en Espagne, le 12 février 2019.
Un véhicule de police quitte le tribunal de Madrid, en Espagne, le 12 février 2019. — GABRIEL BOUYS / AFP

Un Syrien, soupçonné d’avoir financé le retour des djihadistes européens pour le compte de l'organisation Etat islamique (EI) a été arrêté mardi à Madrid, a annoncé ce vendredi, la police espagnole.

Soupçonné de « délit de financement d’activités terroristes », l’homme serait un intermédiaire « qui faisait parvenir en Syrie l’argent provenant de sympathisants djihadistes » à des membres de Daesh pour leur permettre de rentrer en Europe, explique la police dans un communiqué.

Le système traditionnel de paiement informel de la « hawala »

Ces envois se faisaient selon différents canaux clandestins, mais le principal utilisé était le système traditionnel de paiement informel de la « hawala », dans lequel une somme est remise à un agent qui charge un correspondant de verser la même somme au destinataire final.

Les combattants étrangers utilisaient les réseaux sociaux pour demander à leurs sympathisants de financer leur voyage. Cette opération « s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la nouvelle stratégie de Daesh, qui après sa perte de contrôle territorial a demandé à ses membres de retourner dans leur pays d'origine », précise le communique.