Antisémitisme: Les Etats-Unis «préoccupés» de voir les Juifs allemands découragés de porter la kippa

SIGNE RELIGIEUX Les Etats-Unis ont réagi aux propos de Felix Klein, commissaire du gouvernement allemand, qui déconseillait aux juifs de porter la kippa

20 Minutes avec AFP

— 

Une kippa, illustration
Une kippa, illustration — Paul Zinken/AP/SIPA

Les Etats-Unis sont « préoccupés » de voir les Juifs allemands découragés de porter la kippa, dans un contexte de montée de l'antisémitisme, a indiqué ce vendredi le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo lors d’une conférence de presse à Berlin.

Le commissaire du gouvernement allemand chargé de l’antisémitisme, Felix Klein, avait « conseillé » le 25 mai aux Juifs d’Allemagne de ne pas porter la kippa « partout tout le temps » en Allemagne du fait d’une hausse de l’antisémitisme.

« Aucun d’entre nous ne devrait s’effacer devant les préjugés »

« Nous sommes préoccupés de voir les Juifs découragés de porter la kippa en public pour des raisons de sécurité », a réagi Mike Pompeo. « Aucun d’entre nous ne devrait s’effacer devant les préjugés », a-t-il ajouté, alors qu’il entame en Allemagne une mini-tournée européenne.

La mise en garde de Felix Klein a suscité de nombreuses réactions, notamment du président israélien, Reuven Rivlin, qui s’est dit choqué par cette prise de position.

Bild propose une kippa à découper

Le gouvernement allemand a finalement appelé la population au port de la kippa face à la recrudescence de l’antisémitisme et en solidarité avec les Juifs pour la journée al-Quds ce samedi, événement annuel contre le contrôle israélien de Jérusalem.

Bild, le quotidien le plus lu d’Allemagne, a de son côté proposé une kippa à découper en Une de son édition de lundi, pour combattre l’antisémitisme.

Augmentation des actes antisémites en Allemagne

Malgré des décennies de repentance pour l’Holocauste, l'Allemagne ne fait pas exception en Europe où les attaques contre les Juifs se sont répandues.

Les actes criminels à caractère antisémite ont augmenté de quelque 20 % en Allemagne l’an passé, selon le ministère de l’Intérieur.