Armée: Un soldat français succombe à ses blessures des mois après un accident au Liban

MILITAIRES Ce soldat français, originaire de Senlis, a été victime d'un accident en véhicule blindé léger en février 2018

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un camp de réfugiés avec des soldats français.
Illustration d'un camp de réfugiés avec des soldats français. — A. GELEBART / 20 MINUTES / SIPA

Il s’est battu pendant des mois. Un soldat français de 23 ans est mort le 21 mai après avoir été grièvement blessé début 2018 dans un accident au Liban, a-t-on appris mercredi via la page Facebook de son régiment. Le brigadier Erwan Potier, originaire de Senlis (Oise), était déployé au sein de la Force intérimaire des Nations unies au Liban lorsqu’il a été grièvement blessé dans un accident en véhicule blindé léger (VBL) en février 2018, détaille le 501e régiment de chars de combat sur le réseau social.

Promu brigadier à titre posthume

Rapatrié en France et admis en réanimation à l’hôpital militaire à Percy, il a ensuite été transféré dans un établissement spécialisé en juin 2018 avant de succomber des suites de ses blessures le 21 mai dernier, « après avoir courageusement lutté pendant de nombreux mois », selon son régiment. Le soldat de 1ère classe a été promu au grade de brigadier et décoré de la médaille militaire à titre posthume.