RDC: Un naufrage fait au moins 32 morts, le propriétaire du bateau arrêté

ACCIDENT L’embarcation, qui a sombré sur le lac Mai-Ndombe, était vétuste et surchargée

20 Minutes avec agences

— 

Le lac Kivu, en République démocratique du Congo (RDC) (illustration).
Le lac Kivu, en République démocratique du Congo (RDC) (illustration). — MONUSCO Photos/Flickr

Une embarcation a fait naufrage ce samedi soir sur le lac Mai-Ndombe, dans l’ouest de la République démocratique du Congo (RDC), faisant au moins 32 morts. Plusieurs dizaines de personnes sont portées disparues. Selon le maire d’Inongo Simon Mbo Wemba, la commune voisine, 183 personnes ont été secourues.

Mais le bilan pourrait être plus lourd : 113 passagers étaient enregistrés mais « les rescapés parlent de 350 à 400 passagers à bord », selon l’élu. L’embarcation était une « baleinière », sorte de péniche de 15 à 30 m de long sur 2 à 6 m de large.

Des embarcations souvent surchargées

« La baleinière vétuste ne pouvait plus naviguer », a précisé Simon Mbo Wemba. « On ne pouvait plus l’utiliser. » Selon lui, le bateau a chaviré sous la force d’une vague. Le capitaine de l’embarcation a été arrêté après l’incident.

Ce type de naufrage, lié à des bateaux vétustes et surchargés, est fréquent en RDC. Mi-avril, une quinzaine de personnes sont mortes dans le naufrage d’une embarcation dans l’est. Par la suite, le président congolais Félix Tshisekedi avait annoncé le port obligatoire de gilets de sauvetage par les passagers. Le pays comptant très peu de routes praticables, beaucoup de déplacements se font en bateau.