VIDEO. Brexit: La Première ministre Theresa May annonce sa démission pour le 7 juin

BYE Celle qui a succedé à David Cameron en juillet 2016 n'aura pas réussi à faire adopter l'accord de sortie de l'Union européenne qu'elle a négocié avec Bruxelles

R.G.-V. avec AFP

— 

Theresa May était Première ministre depuis juillet 2016.
Theresa May était Première ministre depuis juillet 2016. — Ben Cawthra/Sipa USA/SIPA

Theresa May a annoncé ce vendredi en fin de matinée sa démission de son poste de Première ministre du Royaume-Uni. Celle-ci sera effective le 7 juin : le Parti conservateur, le plus important à la Chambre des communes, devrait ensuite nommer un successeur, dont le nom sera connu d’ici le 20 juillet. Cette démission fait suite à son échec à faire adopter son plan de retrait de l’Union européenne.

La voix étranglée par l’émotion, Theresa May a exprimé « un profond regret de ne pas avoir été capable de mettre en œuvre le Brexit ».

Boris Johnson la remercie

Le successeur de la Première ministre britannique sera nommé d’ici la pause parlementaire le 20 juillet, a annoncé son Parti conservateur dans un communiqué. Theresa May avait été élue par les députés du parti après le référendum sur le Brexit, en 2016. David Cameron, qui avait initié le processus, avait démissionné dès le lendemain du résultat du vote pour la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Les réactions n’ont pas tardé. Boris Johnson, son ancien ministre des Affaires étrangères, principal artisan du Brexit et surtout grand favori pour sa succession a l’a remerciée « pour vos services stoïques rendus à notre pays et au Parti conservateur. Il est maintenant temps de suivre (vos) exhortations : se rassembler et mettre en œuvre le Brexit. »

Emmanuel Macron a salué le « travail courageux » de Theresa May, après l’annonce de sa démission, et a appelé à « une clarification rapide » sur le Brexit, a indiqué l’Elysée. Le chef de l’Etat a estimé que cette décision « doit aussi rappeler, dans un moment de choix important, que les votes de rejet sans projet alternatif conduisent à une impasse », en faisant allusion aux élections européennes de dimanche et au Brexit. La Commission européenne a, elle, indiqué que cette démission ne changeait rien à la position des 27.