La grippe aviaire touche les Etats-Unis

© 20 minutes

— 

Panique dans les exploitations de volailles américaines. Environ 12 000 poulets ont été abattus, samedi aux Etats-Unis, dans une ferme du Delaware, à l’est du pays, où le virus de la grippe aviaire a été détecté. La ferme concernée, située près de Dover, dans la région du Delmarva, élève ses volailles pour les vendre sur les marchés à New York, où elles pourraient avoir été infectées. D’autres tests dans les fermes des environs vont être effectués dans la semaine, pour s’assurer que la grippe ne s’est pas étendue. Il a également été recommandé aux éleveurs de limiter leurs mouvements et de surveiller les éventuels signes de maladie sur leurs poulets. Le Delmarva est une région d’élevage de volailles. L’an dernier, elle a vendu environ 577 millions de poulets pour un montant de 1,5 milliard de dollars. Alors que l’épidémie fait des ravages en Asie, où plus de 50 millions de volailles ont été abattues ces dernières semaines, les autorités locales ont tenté d’apaiser l’affaire. Elles ont ainsi affirmé que la souche du virus détectée dans le Delaware, connue sous le sigle H7, était moins virulente que la souche H5N1 qui sévit actuellement en Asie. Surtout, ont-elles assuré, elle ne se transmet pas aux humains. Cela n’a pas empêché la Corée du Sud, déjà touchée par le virus, d’annoncer immédiatement la suspension de ses importations de poulets en provenance des Etats-Unis. L’an dernier, elle y avait acheté la moitié de ses poulets importés de l’étranger et 4 % de ses canards.

asie Dix pays d’Asie sont touchés par le virus de la grippe aviaire, qui a fait 18 morts (13 au Vietnam et 5 en Thaïlande). Quatre nouveaux foyers ont été détectés en Chine ce week-end.