Avant la sortie du Royaume-Uni, les 27 Etats de l’Union européenne s’engagent pour l’avenir du continent

ALLIANCE Les 27 Etats de l’UE sont réunis en Roumanie, sans la Première ministre britannique, Theresa May, pour un sommet où le Brexit ne doit pas être évoqué

20 Minutes avec AFP

— 

Les chefs d'Etats des 27 pays de l'Union européenne réunis pour un sommet à Sibiu en Roumanie, le 9 mai 2019.
Les chefs d'Etats des 27 pays de l'Union européenne réunis pour un sommet à Sibiu en Roumanie, le 9 mai 2019. — Daniel MIHAILESCU / AFP

Face au futur départ du Royaume-Uni, les 27 Etats qui resteront dans l’Union européenne à l’issue du Brexit ont signé, ce jeudi, une déclaration à Sibiu (Roumanie)​ sur l’avenir de l’Europe, s’engageant à rester « unis, envers et contre tout » et à « protéger les citoyens ».

« Unis, nous sommes plus forts », écrivent les chefs d’Etats et de gouvernement européens dans ce texte qui dresse une liste de « dix engagements » pour l’UE. Parmi eux, la défense d'« une seule Europe, de l’Est à l’Ouest, du Nord au Sud », mais aussi l’unité « dans un esprit de solidarité ».

Une réunion sur « l’agenda stratégique » des cinq prochaines années

Les 27 s’engagent également à « protéger » le « mode de vie » européen, « la démocratie et l’état de droit », ainsi qu’à respecter « le principe d’équité ». Ils veulent continuer « à réduire les disparités qui existent » entre eux, à préserver « l’avenir pour les prochaines générations d’Européens » et à protéger « les citoyens ». Ils ambitionnent, enfin, de faire de l’UE « un acteur de premier plan responsable sur la scène mondiale », en particulier dans les domaines commercial et environnemental.

Les 27 sont réunis à Sibiu sans la Première ministre britannique, Theresa May, pour un sommet où le Brexit ne doit pas être évoqué. Ils doivent plancher dans l’après-midi sur leur « agenda stratégique » des cinq prochaines années. La date choisie du 9 mai correspond à l’anniversaire de la déclaration prononcée par le Français Robert Schuman en 1950, où il proposa la création d’une Communauté européenne du charbon et de l’acier (CECA), l’ancêtre de l’UE.