Algérie: Le frère du président déchu et deux ex-patrons du renseignement incarcérés

MANIFESTATION Cela fait suite à leur arrestation ce samedi

J.-L.D. avec AFP
— 
Affiche des manifestants en Algérie
Affiche des manifestants en Algérie — Anis Belghoul/AP/SIPA

Said Bouteflika, frère et puissant conseiller du président algérien déchu Abdelaziz Bouteflika, ainsi que deux anciens hauts responsables du renseignement ont été placés en détention provisoire ce dimanche, a annoncé le parquet militaire de Blida, au sud d’Alger.

Le véritable homme fort du régime

Cela fait suite à l'arrestation des trois hommes ce samedi. Ils sont poursuivis pour « atteinte à l’autorité de l’armée » et « complot contre l’autorité de l’Etat », a précisé le parquet dans un communiqué lu à la télévision d’Etat.

Saïd Bouteflika, 61 ans, était considéré comme le véritable homme fort du palais présidentiel depuis l’accident vasculaire cérébral dont a été victime son frère Abdelaziz en avril 2013. A ce titre, il est l’une des figures honnies des manifestants.