Brexit: Le Gouvernement britannique et le Labour «très, très proches»

EUROPEENNES Alors que les élections européennes approchent à grand pas, et que le gouvernement britannique veut à tout prix éviter d’y participer, un accord sur le Brexit pourrait aboutir

J.-L.D. avec AFP
— 
Rory Stewart affirme qu'un accord est proche
Rory Stewart affirme qu'un accord est proche — Mark Thomas/REX/Shutterstock/SIPA

Vous reprendrez bien un peu de Brexit en ce week-end pluvieux ? Le gouvernement britannique et les travaillistes seraient d’accord sur l’essentiel concernant la sortie de l’Union européenne et un accord sera facile à conclure si Jeremy Corbyn, chef de file du Labour, y est favorable, a estimé ce dimanche le ministre du Développement international, Rory Stewart.

« Pour parler franchement, tout dépend (…) de si Jeremy Corbyn souhaite réellement obtenir un accord sur le Brexit. S’il veut le faire, ce sera étonnamment facile parce que nos positions sont très, très proches », a-t-il assuré sur l’antenne de Sky News.

Tribune de May

Dans une tribune publiée par le Mail on Sunday, Theresa May estime de son côté que «le public en a assez de l'incapacité des deux principaux partis à trouver un moyen d'honorer le résultat du référendum, (et) à faire sortir le Royaume-Uni de l'UE». Plus loin, la cheffe du gouvernement est encore plus claire: «Au leader de l'opposition, je dis ceci : écoutons ce que les électeurs ont exprimé lors des élections locales et mettons nos différences de côté pour le moment. Trouvons un accord», conclut la dirigeante conservatrice.

Boucler l’accord avant les élections européennes

Les conservateurs tentent de conclure en vitesse accélérée un accord avec le Labour pour parachever le processus de sortie de l’Union afin d’éviter d’avoir à participer aux élections européennes le 23 mai, objectif d’autant plus pressant que les élections locales, le week-end dernier, se sont transformées en camouflet pour le parti.

Selon le site d’information BuzzFeed, le gouvernement a proposé aux travaillistes un « arrangement douanier » permanent et un « alignement dynamique » des droits des travailleurs britanniques et européens pour tenter de parvenir à un compromis qui aboutirait enfin. Wait and see