Algérie: Le puissant frère de l'ex-président Bouteflika arrêté

ALGERIE Saïd Bouteflika était considéré comme le véritable homme fort du palais présidentiel depuis l'accident vasculaire cérébral dont a été victime son frère Abdelaziz en avril 2013

N.Sa avec AFP

— 

Les manifestations se poursuivent en Algérie sur fond de limogeages de symboles du régime Bouteflika déchu et d'arrestations.
Les manifestations se poursuivent en Algérie sur fond de limogeages de symboles du régime Bouteflika déchu et d'arrestations. — Mosa'ab Elshamy/AP/SIPA

Saïd Bouteflika, frère et puissant ex-conseiller du président algérien déchu Abdelaziz Bouteflika, a été arrêté samedi ainsi que deux anciens hauts responsables du renseignement, selon une source sécuritaire, un jour après de nouvelles manifestations massives contre le pouvoir en Algérie.

Saïd Bouteflika, 61 ans, était considéré comme le véritable homme fort du palais présidentiel depuis l’accident vasculaire cérébral dont a été victime son frère Abdelaziz en avril 2013. A ce titre, il est l’une des figures honnies des manifestants.

Saïd Bouteflika n’était apparu en public depuis la démission de son frère

L’Algérie est le théâtre de manifestations depuis le 22 février, qui ont poussé Abdelaziz Bouteflika à la démission le 2 avril après 20 ans à la tête de ce pays pétrolier. Mais les protestataires continuent de réclamer le départ de toutes les figures du système lié à l’ancien président. Saïd Bouteflika n’était apparu en public depuis la démission de son frère.

La source sécuritaire n’a pas précisé les raisons des arrestations du frère cadet de l’ex-président ainsi que du général Mohamed Mediene dit « Toufik », patron des services secrets d’Algérie durant 25 ans, et de l’ex-coordinateur des services de renseignements Athmane Tartag alias « Bachir ». Ni la police ni l’armée algériennes n’étaient joignables dans l’immédiat pour commenter officiellement cette information.