Des sénateurs républicains s'opposent au candidat de Trump pour la Banque centrale

ETATS-UNIS Stephen Moore, conseillér de Trump durant sa campagne, est dans la tourmente depuis plusieurs jours pour certaines prises de position, en particulier sur les femmes

20 Minutes avec AFP
La siège de la Banque centrale américaine (Fed) à Washington.
La siège de la Banque centrale américaine (Fed) à Washington. — Manuel Balce Ceneta/AP/SIPA

Plusieurs sénateurs républicains se sont dits mercredi gravement préoccupés par la candidature de Stephen Moore, que Donald Trump veut voir siéger au poste de gouverneur de la Banque centrale américaine (Fed), mettant en sérieux péril son éventuelle confirmation.


Cinq sénateurs républicains ont déclaré qu’ils voyaient de graves problèmes dans cette candidature, alors que deux autres élus de la chambre haute du Congrès ont déjà fait part publiquement de leurs inquiétudes ces derniers jours. Même si les républicains disposent d’une majorité au Sénat, avec 53 sièges sur 100, ils ne peuvent se permettre que trois défections si tous les démocrates votent contre. Le Sénat a le pouvoir de confirmer ou de rejeter les nominations présidentielles.

Des salaires bas pour les femmes au nom de la « stabilité familiale »

Economiste, commentateur conservateur et volontiers provocateur, Stephen Moore, 59 ans, a conseillé le républicain Donald Trump durant sa campagne. Il est dans la tourmente depuis plusieurs jours pour certaines prises de position, en particulier sur les femmes. Il a par exemple rédigé une tribune en 2014 dans laquelle il mettait en garde contre une rémunération supérieure des femmes par rapport aux hommes, estimant que cela pourrait avoir un impact négatif sur la « stabilité familiale ».

« Je suis dans le camp des "non" », a déclaré à l’AFP la sénatrice républicaine Joni Ernst. Une autre républicaine, Susan Collins, a refusé de se prononcer catégoriquement à ce stade mais a a qualifié certains de ses écrits « d’outrageants ». « Et je suis inquiète de savoir s’il respecte l’indépendance de la Réserve fédérale », a-t-elle ajouté.


La Maison Blanche prend de la distance face à la controverse

Parlant sous couvert d’anonymat, un sénateur républicain a affirmé que Stephen Moore ne « sera pas nommé » officiellement par Donald Trump, compte tenu de la controverse. Déjà, lundi, la Maison Blanche avait pris de la distance en annonçant qu’elle examinait ses écrits controversés. S’il a affirmé regretter certains de ses articles, Stephen Moore a appelé ses détracteurs à se concentrer sur ses prises de position économiques.

Herman Cain, un autre candidat controversé de Donald Trump pour la Fed, a retiré son nom de la course il y a une semaine, plusieurs sénateurs républicains ayant, là aussi, fait part de leur volonté de bloquer sa nomination.

Les instances dirigeantes de la Fed sont composées de 19 membres, dont sept gouverneurs siégeant au Comité monétaire, nommés par le président des Etats-Unis et confirmés par le Sénat. Deux postes de gouverneurs du Comité monétaire de la Fed (FOMC) sont actuellement vacants.