Venezuela: L’embargo américain sur le pétrole entre en vigueur

NICOLAS MADURO L'embargo américain débute dans le but de renverser le gouvernement de Nicolas Maduro

J.-L.D. avec AFP

— 

Une raffinerie de pétrole (illustration)
Une raffinerie de pétrole (illustration) — PATRIK STOLLARZ / AFP

L'embargo américain sur le pétrole vénézuélien entre en vigueur dimanche, dans le but affiché de pousser le président Nicolas Maduro vers la sortie, en visant le pilier de la fragile économie vénézuélienne.

A compter de 00H01, l’embargo interdit à toute entreprise américaine d’acheter du pétrole à la compagnie pétrolière publique PDVSA ou l’une de ses filiales, et à toute entité étrangère d’utiliser le système bancaire américain pour se fournir en or noir vénézuélien.

Une mesure en faveur de Juan Guaido

C’est l’une des mesures annoncées par le président Donald Trump pour renverser le gouvernement vénézuélien au profit de l’opposant Juan Guaido, président par intérim autoproclamé et reconnu comme tel par une cinquantaine de pays, dont la plupart de ceux d’Amérique latine.

 

Washington a mis vendredi le ministre vénézuélien des affaires étrangères Jorge Arreaza au ban du système financier international (en dollars). Ses éventuels avoirs aux Etats-Unis ont été gelés par le Trésor américain, qui a placé le diplomate sur sa liste noire des sanctions financières.

Le Venezuela exportait fin 2018 un demi-million de barils par jour vers les Etats-Unis, et trois quarts de ses revenus pétroliers provenaient de clients américains.