Maroc : Les autorités annoncent le démantèlement d’une « cellule terroriste » liée à l’Etat islamique

TERRORISME Au total, sept personnes soupçonnées de vouloir commettre des « actes terroristes » ont été arrêtées par le Bureau central d’investigations judiciaires

20 Minutes avec agences

— 

Les autorités marocaines ont annoncé avoir démantelé une « cellule terroriste » liée à Daesh (illustration)
Les autorités marocaines ont annoncé avoir démantelé une « cellule terroriste » liée à Daesh (illustration) — FADEL SENNA / AFP

Les autorités marocaines ont annoncé le démantèlement ce mardi d’une « cellule terroriste » composée de six « partisans » du groupe Etat islamique (EI). Agés de 22 à 28 ans, ils étaient soupçonnés de vouloir commettre des « actes terroristes ».

Ils ont été interpellés à Salé, près de la capitale Rabat, au cours d’une opération menée par le Bureau central d’investigations judiciaires (BCIJ), a indiqué ce dernier dans un communiqué.

Des armes blanches saisies

Plus tard dans la journée, le BCIJ a annoncé l’arrestation d’une autre personne, cette fois dans la ville de Dakhla (Sahara occidental). Elle est soupçonnée d'« entretenir des liens avec les membres de cette cellule ».

Selon le communiqué, les suspects ont « adhéré à la propagande » de l’EI, prêté allégeance à son chef Abou Bakr al-Baghdadi et tenté d'« acquérir des compétences dans la fabrication d’explosifs dans le but de commettre des actes terroristes ». Des « appareils électroniques, des armes blanches et des manuscrits à caractère extrémiste », ont été saisis lors des perquisitions.