Reconnaissance faciale: Accusé de vol, un Américain attaque Apple et réclame un milliard de dollars

JUSTICE Arrêté chez lui en novembre pour des vols dans plusieurs Apple Stores, ce New-Yorkais de 18 ans aurait été confondu avec le vrai malfaiteur

20 Minutes avec agence
Un Apple Store à New York.
Un Apple Store à New York. — FRANCES M. ROBERTS/NEWSCOM/SIPA

Un Américain a attaqué Apple en justice ce lundi et réclame un milliard de dollars à la firme à la pomme suite à une interpellation injustifiée en novembre 2018. Ousmane Bah, un étudiant de 18 ans, avait été arrêté par la police à son domicile de New York (Etats-Unis) et accusé d’avoir commis des vols dans des Apple Stores, rapporte Bloomberg.

Pour le plaignant, le système de reconnaissance faciale utilisée dans les magasins de la marque est en cause.

Présent à Manhattan pendant un vol à Boston

Ousmane Bah dit ainsi avoir vécu un « stress important » face à de « multiples accusations erronées ». Le jeune New-Yorkais affirme que l’un des délits qu’on lui reproche d’avoir commis s’est déroulé dans une boutique de Boston, un jour de juin où il se trouvait à sa cérémonie de remise des diplômes à Manhattan. La photo figurant sur le mandat d’arrêt n’est par ailleurs pas la sienne, avance-t-il dans sa plainte.

L’étudiant raconte avoir, par le passé, perdu son permis de « conduite accompagnée » dépourvu de photo. Il pense que le vrai voleur a utilisé le document à l’Apple Store et que le système de reconnaissance faciale a associé le visage du malfaiteur à son nom. Ousmane Bah assure ainsi que le géant californien utilise cette technologie pour repérer les individus soupçonnés de vol. Une affirmation qu’Apple a démentie ce mardi.