Pakistan: Panique après de fausses rumeurs sur un vaccin anti-polio

EFFETS SECONDAIRES Les habitants d’un village situé au nord-ouest du pays se sont affolés quand des dizaines d’élèves se sont plaints de vomissements après avoir été vaccinés

20 Minutes avec AFP

— 

Des enfants attendent d'être examinés après des rumeurs de réactions à un vaccin anti-polio, le 22 avril 2019 au Pakistan.
Des enfants attendent d'être examinés après des rumeurs de réactions à un vaccin anti-polio, le 22 avril 2019 au Pakistan. — ABDUL MAJEED / AFP

A la suite de rumeurs faisant état de réactions à un vaccin contre la poliomyélite, au Pakistan, près de 25.000 enfants ont été emmenés d’urgence dans des hôpitaux du nord-ouest du pays, ont annoncé des responsables, ce mardi, qui estiment que la terreur collective est infondée.

La panique s’est répandue lors d’une campagne de vaccination de trois jours dans la province du Khyber-Pakhtunkhwa (Nord-Ouest), où la méfiance est grande face à ce vaccin. Les rumeurs ont commencé quand des dizaines d’enfants scolarisés dans une école située hors de Peshawar, la capitale provinciale, se sont plaints de vomissements après avoir été vaccinés, a indiqué Qazi Jamil, le chef de la police de la ville.

Un centre de santé local incendié

Les haut-parleurs de plusieurs mosquées ont alors diffusé des mises en garde contre le vaccin. « Ces annonces ont déclenché la panique et les villageois sont sortis de chez eux », a déclaré Qazi Jamil, ajoutant qu’un groupe d’environ 500 personnes avaient ensuite incendié un centre de santé local, semble-t-il sans faire de blessés. Des vidéos anti-vaccination ont aussi rapidement commencé à circuler sur les réseaux sociaux.

« Quelque 25.000 enfants ont été emmenés à l’hôpital », a estimé Hisham Inamullah, le ministre provincial de la Santé. « Malgré toutes nos assurances, les parents étaient inquiets », a-t-il poursuivi, ajoutant que seuls deux enfants étaient encore hospitalisés, mais qu’ils devraient être rapidement autorisés à rentrer chez eux.

Des enfants emmenés à l’hôpital sans symptôme particulier

De nombreux parents ont par la suite déclaré que leurs enfants ne présentaient aucun problème particulier après avoir été vaccinés, mais qu’ils les avaient quand même emmenés à l’hôpital après avoir entendu les rumeurs. Une enquête a été ouverte.

Les autorités ont déclaré que la campagne de vaccination se poursuivrait jusqu’à mercredi. La poliomyélite n’est endémique que dans trois pays du monde, le Pakistan, l’Afghanistan et le Nigeria, bien qu’une souche relativement rare se soit également propagée en Papouasie-Nouvelle-Guinée à la fin de l’année dernière.