Soixante kilos de cocaïne découverts dans un navire de la Marine du Montenegro

COKE EN STOCK Le bateau servait à la formation des élèves officiers

20 Minutes avec AFP

— 

Le Jadran, navire de la marine monténégrine
Le Jadran, navire de la marine monténégrine — Wikicommon

En 88 ans de carrière, le Jadran, un superbe trois-mats goélette construit à Hambourg, a rempli bien des missions pour la marine de huit pays différents, allant jusqu’à faire office de ponton dans un canal de Venise pendant quelques années. Mais jamais n’avait-on imaginé que ce navire, aujourd’hui propriété de la Marine du Monténégro et toujours réclamé par la Croatie, ne serait utilisé pour convoyer de grosses quantités de drogue.

Pourtant vendredi, alors que le bâtiment était censé appareiller pour une croisière de formation d’élèves officiers, les forces de l’ordre l’ont abordé et fouillé de fond en comble. Bilan : une saisie de « plus de 60 kilos de cocaïne d’une grande pureté, plus de 80 % », a précisé le procureur chargé du dossier.

Destination Turquie

Dans la foulée de cette opération menée alors que l’équipage n’était pas encore à bord, les forces de l’ordre ont arrêté trois personnes, dont deux membres de l’armée monténégrine. La police recherche encore deux personnes, actuellement en fuite.

Le Jadran qui était censé appareiller pour une croisière de formation d’élèves de l’école supérieure maritime de Kotor, ville de la côte Adriatique, s’apprêtait à rejoindre la Turquie où, d’après le procureur, la cocaïne aurait été livrée à des trafiquants et remplacé par de l’héroïne à destination du Monténégro.

Petit Etat des Balkans au bord de l’Adriatique, le Monténégro est un lieu de transit du trafic de drogue international aux mains du crime organisé.