Peu de risque que les islamistes s'approprient la bombe atomique

F. V. - ©2008 20 minutes

— 

« Si on laisse tomber l'Afghanistan, on laisse tomber le Pakistan, qui n'en a pas besoin. Et je veux rappeler une chose, c'est que le Pakistan a la bombe nucléaire. » Interrogé, hier à Damas, sur la menace talibane pesant sur la France, Nicolas Sarkozy entendait ainsi justifier la présence militaire française en Afghanistan. Mais selon Jean-Luc Racine, agiter la menace que la bombe nucléaire tombe aux mains des islamistes est « injustifié ». « Tous les experts sont d'accord sur ce point : l'arrivée des islamistes au pouvoir au Pakistan est un mythe », affirme-t-il. Même si la menace islamiste augmente, ils ne peuvent le faire ni par les urnes, ni par les armes. En revanche, « ce qui est plus inquiétant, poursuit Jean-Luc Racine, c'est la possibilité que les terroristes mettent la main sur des matières nucléaires pour faire des bombes sales ».