20 Minutes : Actualités et infos en direct
JUSTICEL'ex-avocat de Stormy Daniels inculpé de multiples malversations

Etats-Unis: L'ex-avocat de Stormy Daniels, Michael Avenatti, inculpé de multiples malversations

JUSTICEDéjà accusé de tentative d'extorsion contre Nike, l'avocat fait désormais face à 36 chefs d'accusation portant sur des fraudes financières
L'ex avocat de Stormy Daniels, Michael Avenatti, le 14 novembre 2018.
L'ex avocat de Stormy Daniels, Michael Avenatti, le 14 novembre 2018. - John Middlebrook/CSM/REX/Shutterstock/SIPA
Philippe Berry

Philippe Berry

Plus dure sera la chute. L’avocat hypermédiatique Michael Avenatti, qui a notamment représenté Stormy Daniels dans son combat face à Donald Trump, a été inculpé jeudi en Californie de 36 chefs d’accusation portant sur des détournements de fonds, fraudes fiscales et bancaires et faillites frauduleuses. Des charges qui s’ajoutent à celle de tentative d’extorsion contre Nike dans une autre affaire de sport universitaire.

« J’ai l’intention de combattre tous ces charges et de plaider NON COUPABLE. J’ai hâte que toute la vérité soit connue, au lieu de cette version à sens unique destinée à me faire tomber », a écrit sur Twitter celui qui envisageait encore récemment de se présenter à la présidentielle, jugeant les candidats démocrates trop tendres.

a

Accusé de fraude fiscale

L’avocat de 48 ans, qui réside et exerce en Californie, avait été arrêté fin mars à New York en lien avec la plainte d’un client l’accusant d’avoir détourné de l’argent qui lui était dû, ainsi que pour de fausses déclarations fiscales qui lui auraient permis d’obtenir plusieurs millions de dollars de prêts bancaires. Mais l’enquête a considérablement élargi les charges qui pèsent contre lui et il doit à présent répondre au total de 36 chefs d’accusation de malversations financières, en particulier d’avoir capté des fonds destinés à cinq de ses clients pour payer des dettes personnelles.

Avenatti, qui menait grand train et possédait voiture de luxe et jet privé, est aussi accusé d’avoir omis de déclarer et de payer ses impôts, ainsi que ceux de ses sociétés, plusieurs années de suite. S’il est reconnu coupable, il encourt une peine de 335 ans de prison, a souligné le procureur.

Autre combat face à Nike

Michael Avenatti reste en liberté en échange d’une caution de 300.000 dollars. L’avocat est devenu célèbre pour avoir notamment défendu l’actrice porno Stormy Daniels contre Donald Trump. Il s’est posé en Némésis du président américain, s’emparant des dossiers des familles de migrants séparées et représentant une accusatrice du juge à la Cour suprême Brett Kavanaugh. Il a même un temps envisagé de défier le président américain en étant candidat à la présidentielle de 2020, avant de renoncer.

A New York, l’avocat est accusé d’avoir tenté de faire chanter Nike, menaçant de divulguer de supposées fautes commises par des employés de l’équipementier dans un scandale touchant le sport universitaire si la firme ne lui versait pas une forte somme. Selon la plainte fédérale, il avait ainsi promis qu’il « disparaîtrait du paysage » s’il recevait 22,5 millions de dollars.

Sujets liés