En mer Noire, les autorités pêchent de mystérieux paquets de cocaïne

FAITS DIVERS Le prix de la drogue repêchée depuis le 20 mars dernier est estimé à plusieurs centaines de millions d’euros

20 Minutes avec agences

— 

Un sachet de cocaïne. Illustration.
Un sachet de cocaïne. Illustration. — Valinco / Sipa

La pêche de mystérieux paquets de cocaïne se poursuit en mer Noire. Les autorités bulgares ont annoncé ce mercredi la saisie de 170 kg de drogue « de haute qualité » arrimés à un gilet de sauvetage alors que sur la côte roumaine, d’importantes saisies ont déjà été réalisées ces dernières semaines.

Le mode opératoire, ces paquets accrochés à un gilet de sauvetage, laisse penser à un « schéma de remise de la drogue en haute mer » entre deux équipages sans contact direct, a précisé le ministre bulgare de l’Intérieur Mladen Marinov.

Une tonne de cocaïne dans une embarcation renversée

Le colis a été retrouvé en train de flotter près du port bulgare de Chabla (nord-est), non loin de la partie roumaine de la mer Noire.

Sur le littoral roumain, d’importantes saisies ont également été réalisées ces dernières semaines. Quelque 330 kg de cocaïne ont été retrouvés sur la côte et repêchés en mer. Les forces de l’ordre ont aussi découvert une tonne de drogue, emballée dans 36 sacs en plastique et provenant vraisemblablement du même transport, le 20 mars dans une embarcation renversée dans le delta du Danube (est).

Plusieurs centaines de millions d’euros

Deux trafiquants serbes présumés avaient été arrêtés après cette dernière découverte. Le prix de la drogue, d’une pureté de 90 %, ainsi découverte depuis le 20 mars est estimé à plusieurs centaines de millions d’euros.

Les autorités bulgares et roumaines ont indiqué coopérer pour passer le littoral au peigne fin. Ces deux pays sont connus pour voir transiter la cocaïne en provenance d’Amérique du Sud et destinée à l’Europe de l’Ouest.