Etats-Unis: Une arnaque à l'assurance maladie de près d'un milliard de dollars démantelée

SCANDALE Une vingtaine de médecins et d'entreprises qui prescrivait des attelles orthopédiques à des personnes âgées qui n'en avaient pas besoin ont été inculpés

20 Minutes avec AFP

— 

Une paire de béquilles (illustration).
Une paire de béquilles (illustration). — SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

C'est un énorme scandale. La justice américaine a annoncé mardi le démantèlement d'une énorme arnaque à l'assurance maladie, qui a causé près d'un milliard de dollars de pertes et concerné des centaines de milliers de patients.

La fraude consistait à fournir des attelles orthopédiques à des personnes âgées ou handicapées qui n'en avaient pas besoin, mais qui étaient couvertes par le système d'assurance publique Medicare.

Souffrant de problèmes articulaires ou de mal de dos, elles étaient attirées par des publicités et relancées par des centres d'appel situés aux Philippines et en Amérique latine. Des médecins réalisaient alors des prescriptions sans même les rencontrer et des compagnies spécialisées fournissaient des attelles pour genou, épaule, dos ou poignet.

900 millions de dollars remboursés

Les factures étaient adressées à Medicare et des commissions étaient versées aux différents acteurs de la chaîne. Au total, plus de 1,7 milliard de dollars ont été réclamés à Medicare, et 900 millions versés, selon un communiqué du ministère de la Justice.

Après 70 perquisitions dans l'ensemble des Etats-Unis, la justice fédérale a inculpé 24 personnes, dont des médecins et des propriétaires d'entreprises de télémarketing et de centres d'appel. Des sanctions administratives ont également été lancées contre 130 fournisseurs de matériel orthopédique.

Le système Medicare a été créé dans les années 1960 pour fournir une assurance maladie publique aux plus de 65 ans. Il a été étendu aux plus pauvres, aux handicapés, aux enfants et aux anciens militaires et couvre aujourd'hui 112 millions d'Américains. Il est régulièrement victime de fraudes. Une unité spécialisée dans la lutte contre ces arnaques, créée en 2007, a ouvert des poursuites contre environ 4.000 personnes, qui ont tenté au total de lui soutirer plus de 14 milliards de dollars.