Législatives en Israël: Netanyahou donné vainqueur selon les projections des médias

ISRAEL Le Premier ministre sortant semble clairement mieux placé que son principal concurrent pour former une coalition de droite, après comptage de 96% des votes

20 Minutes avec AFP

— 

Benjamin Netanyahou a revendiqué la victoire aux législatives du 9 avril 2019 mais il devra attendre les résultats définitifs et parvenir à former une coalition.
Benjamin Netanyahou a revendiqué la victoire aux législatives du 9 avril 2019 mais il devra attendre les résultats définitifs et parvenir à former une coalition. — Ariel Schalit/AP/SIPA

Le suspense aura duré une partie de la nuit. Le Premier ministre israélien sortant Benjamin Netanyahou est donné vainqueur des élections législatives par les projections des médias, qui le montrent clairement mieux placé que son principal concurrent pour former une coalition de droite après comptage de 96% des votes.

Ces projections en sièges établies à partir du comptage des bulletins montrent son parti, le Likoud, au coude à coude avec la liste Bleu-blanc (centre-droit) de Benny Gantz, mais avec une majorité potentielle de 65 ou 67 mandats sur les 120 de la prochaine Knesset.

«Victoire claire», selon Netanyahou

«C'est une victoire fantastique», a lancé Netanyahou devant ses supporteurs dans la nuit. Il a indiqué qu'il se mettrait le soir même à la constitution d'un gouvernement «avec nos partenaires naturels».  Au quartier général de Bleu-blanc à Tel-Aviv, une énorme clameur s'est élevée à l'annonce des sondages, et les sympathisants se sont mis à danser en brandissant des drapeaux à l'étoile de David. «C'est un jour historique, plus d'un million de personnes ont voté pour nous», a proclamé Gantz devant ses supporteurs. «Le président doit nous confier le soin de former le prochain gouvernement car nous sommes le parti le plus important», a-t-il revendiqué avant de promettre d'être «le Premier ministre de tous».a entonné de son côté Gantz, «ces élections ont un vainqueur clair et un perdant clair».

Quelque 6,3 millions d'électeurs étaient appelés mardi à élire les 120 députés du Parlement et à décider si l'indétrônable Benjamin Netanyahou poursuivrait son long règne ou si l'heure du changement était venue avec le novice en politique Benny Gantz. Une fois les résultats consolidés s'ouvrira dans les prochains jours une période d'intenses tractations en vue de former une coalition gouvernementale.

Le président tranchera

C'est au président Reuven Rivlin qu'il appartiendra, au vu des recommandations des partis représentés à la Knesset, de désigner celui qu'il chargera d'essayer de former le gouvernement. Faute de faire apparaître des différences de programme significatives, le scrutin avait toutes les allures d'un référendum sur la personne de Netanyahou, Premier ministre depuis dix ans sans discontinuer, adoré des uns, détesté des autres, surtout après plusieurs scandales de corruption.