Alsace: Les locations Airbnb ont fait un bond en avant cet été à Strasbourg et Colmar (Illustration)
Alsace: Les locations Airbnb ont fait un bond en avant cet été à Strasbourg et Colmar (Illustration) — M.Libert/20 Minutes

VOYEURISME

Airbnb: Ils découvrent une caméra cachée dans l'appartement qu'ils louent en Irlande

Airbnb n’aurait réagi qu’après avoir constaté l’ampleur prise par l’incident sur les réseaux sociaux

Une famille néo-zélandaise en vacances à Cork (Irlande) a découvert une caméra dissimulée dans le logement Airbnb qu’elle avait réservé. En arrivant dans l’appartement, Nealie et Andrew Barker, accompagnés de leurs quatre enfants et de leurs nièces, ont voulu se connecter au réseau wifi et ont fait apparaître la liste des objets connectés, raconte CNN. Ils ont alors repéré la caméra qui diffusait en temps réel des images auxquelles ils ont pu accéder.

Le propriétaire raccroche

Choqués, les Néo-Zélandais ont contacté Airbnb. « Ils ne nous ont donné aucun conseil au téléphone. La fille nous a juste dit que si nous annulions notre réservation (…), nous ne récupérerions pas notre argent », témoigne la mère de famille. Quant au propriétaire du logement, il a raccroché avant de rappeler la famille pour affirmer qu’il n’y avait pas d’autres caméras cachées.

La famille, qui effectue un tour d’Europe de quatorze mois, a préféré séjourner à l’hôtel et contacter à nouveau Airbnb le lendemain. « Ils n’avaient toujours pas l’air de comprendre que la situation était sérieuse », regrette Nealie Barker. L’entreprise a finalement suspendu le logement avant de le remettre en ligne seulement deux semaines plus tard.

Airbnb présente ses excuses

Mais quand les Barker ont raconté leur histoire sur Facebook, le 1er avril dernier, leur post a été abondamment relayé. De quoi provoquer une réaction bien plus ferme de la part de la plateforme. « Il a fallu 33 jours et dix autres locataires qui ne se doutaient de rien. Mais ce soir (5 avril), Airbnb nous a finalement dit que le logement et le propriétaire avaient été retirés du site », écrit la Néo-Zélandaise sur le réseau social depuis Budapest (Hongrie).

« La sécurité de notre communauté, en ligne et hors-ligne, est notre priorité. (…) La gestion initiale de cet incident n’a pas respecté nos standards de qualité », a admis Airbnb, qui indique avoir remboursé la famille et présenté ses excuses.