Lapidation à Brunei: Manifestation devant l'hôtel The Dorchester à Londres

MOBILISATION L’acteur américain George Clooney et le chanteur britannique Elton John avaient appelé il y a quelques jours au boycott des neuf hôtels de luxe liés au sultan de Brunei

20 Minutes avec AFP

— 

L'hôtel The Dorchester à Londres
L'hôtel The Dorchester à Londres — Adrian DENNIS / AFP

Désormais à Brunei, en cas d’homosexualité ou d’adultère, le quidam est passible de… lapidation. Pour protester contre cette loi, des centaines de personnes ont manifesté samedi à Londres devant l’hôtel The Dorchester, propriété du Sultan du petit Etat.

Devant l’hôtel, des pierres peintes aux couleurs de l’arc-en-ciel ont été empilées. Certains militants, brandissant pancartes et drapeaux, sont parvenus à franchir les barrières qui avaient été installées pour s’introduire sur le parking de l’établissement.

L’acteur américain George Clooney et le chanteur britannique Elton John avaient appelé il y a quelques jours au boycott des neuf hôtels de luxe liés au sultan de Brunei.

Le Brunei accueille toujours une garnison britannique

« Si le Sultan n’écoute pas ces appels à la raison et à la compassion, nous estimons que le gouvernement britannique doit rompre tout lien diplomatique, économique et militaire avec le régime » de Brunei, a déclaré à la foule Peter Tatchell, figure britannique des mouvements de revendication en faveur des droits des homosexuels. « Il est honteux que notre famille royale fasse passer les droits de l’Homme après les liens » tissés avec le sultanat de Brunei, a-t-il ajouté. Le pays, membre du Commonwealth et ancien protectorat britannique, a gagné une complète indépendance du Royaume-Uni en 1984. Il accueille toujours une garnison britannique.

La députée travailliste Emily Thornberry, ministre des Affaires étrangères au sein de cabinet fantôme, a elle estimé que Brunei devait être « mis à la porte » du Commonwealth s’il ne renonçait pas à ces lois. « Notre combat vise le Sultan de Brunei. Notre combat vise ces lois horribles. Nous disons "non" », a-t-elle scandé devant les manifestants, qui ont repris en boucle le slogan « Honte à vous ».

Situé en Asie du Sud-est, sur l’île de Bornéo, le petit pays riche en hydrocarbures, dirigé d’une main de fer par le sultan Hassanal Bolkiah, est devenu mercredi le premier pays d’Asie du Sud-est à appliquer au niveau national un Code pénal suivant la charia la plus stricte, comme le fait l’Arabie saoudite. « Si elles sont appliquées, nous pensons que ces sanctions extrêmes iraient à l’encontre des engagements internationaux pris par Brunei pour respecter les droits de l’Homme et les libertés individuelles », avait estimé jeudi le secrétaire d’Etat aux Affaires étrangères Mark Field.