Italie: Journée de commémoration pour le 10e anniversaire du séisme meurtrier de L'Aquila

SOUVENIR Lle 6 avril 2009, aux premières heures du jour, un violent tremblement de terre ébranlait la ville médiévale de L'Aquila et sa région

B.D. avec AFP

— 

Des carabiniers italiens inspectent les décombres lors d'une patrouille nocturne, après le séisme dévastateur du 6 avril 2009 à L'Aquila.
Des carabiniers italiens inspectent les décombres lors d'une patrouille nocturne, après le séisme dévastateur du 6 avril 2009 à L'Aquila. — AFP PHOTO / ANDREAS SOLARO

L'Italie commémore ce samedi le 10e anniversaire du séisme qui a frappé la ville médiévale de L'Aquila et sa région, dans le centre de l'Italie, le 6 avril 2009. Une cérémonie a rendu hommage aux victimes - 309 mort et quelque 1.600 blessés - du violent tremblement de terre qui a ébranlé la capitale des Abruzzes.

«Le chemin de la reconstruction a commencé, mais il est nécessaire de poursuivre les efforts car il reste encore beaucoup à faire», a commenté le président italien, Sergio Mattarella. «Nombre de maisons attendent leur rénovation et un vaste patrimoine artistique a été abîmé par le tremblement de terre», a-t-il rappelé à l'occasion de cet anniversaire.

Les travaux de rénovation avancent lentement

Le séisme a fait au moins 80.000 sans-abri. La ville de L'Aquila a dû les reloger dans des blocs d'appartements aux normes parasismiques, dans des nouveaux quartiers, qui ont pu héberger quelque 17.000 personnes. «La blessure d'une communauté locale est la blessure de la communauté nationale», a écrit Giuseppe Conte, le chef du gouvernement italien, sur Facebook.

Dix après, les travaux de rénovation avancent lentement dans le coeur pittoresque de L'Aquila, une cité remontant au Moyen-Âge. Située dans une zone sismique, au nord-est de Rome, la ville avait été très endommagée - y compris des monuments historiques - par la secousse d'une magnitude de 6,3, le 6 avril 2009 peu après 3h30 du matin.

«Draquila», le brûlot anti-Berlusconi