Accusé d'être trop tactile avec les femmes, Joe Biden s’explique en vidéo

ETATS-UNIS L’ancien vice-président, qui pourrait annoncer sa candidature à la présidentielle de 2020 dans les prochaines semaines, cherche à désamorcer la polémique

P.B.

— 

Joe Biden et la femme du secrétaire à la Défense Ashton Carter, en 2015.
Joe Biden et la femme du secrétaire à la Défense Ashton Carter, en 2015. — E.Vucci / AP / SIPA

Il a « compris le message ». Dans une vidéo de deux minutes publiée sur Twitter, Joe Biden a assuré qu’il allait faire « davantage attention et respecter l’espace vital » de chacun. Accusé d’être trop tactile avec les femmes, l’ancien vice-président cherche ici à désamorcer la polémique relancée par le témoignage d’une ex-élue démocrate l’accusant d’un baiser déplacé. Joe Biden en a profité pour faire une allusion à une possible candidature à la présidentielle de 2020, glissant : « Au cours des prochains mois, je m’attends à m’exprimer sur de nombreux dossiers. »

« Je veux vous parler de gestes de réconfort et d’encouragement que j’ai eus, auprès de femmes et parfois d’hommes, et qui les ont mis mal à l’aise. Au cours de ma carrière, j’ai toujours essayé d’établir une connexion humaine. Je serre des mains, je fais des câlins, parfois je tiens des femmes et des hommes par les épaules et je leur dis ''Tu peux le faire'' », explique Biden. Mais « les normes sociétales sur l’espace vital de chacun ont changé et j’y ferai beaucoup plus attention », promet-il.

Damage control

Tout est reparti d’une tribune signée vendredi dernier par Lucy Flores, une ancienne élue démocrate du Nevada, titrée : « Un baiser inconfortable a changé la manière dont je voyais Joe Biden. » Elle raconte comment le vice-président est venu la soutenir lors d’un meeting politique en 2014 : « Alors que je m’apprêtais à faire mon discours, j’ai senti deux mains sur mes épaules. Il s’est penché et m’a senti les cheveux. J’étais mortifiée. Il m’a claqué une grosse bise sur l’arrière du crâne. J’étais pétrifiée. »

A la suite de son témoignage, de nombreuses photos de Joe Biden prenant des femmes par les épaules ou les embrassant, parfois sur la bouche, ont refait surface. Ses conseillers ont contre-attaqué, mais l’ancien vice-président a décidé de s’exprimer en personne sur les réseaux sociaux – évitant ainsi une interview télévisée plus risquée.

Alors qu’il ne s’est pas encore officiellement déclaré dans la primaire démocrate, Joe Biden esten tête des sondages. A 29 % d’intentions de vote, il devance nettement Bernie Sanders (19 %) et le jeune Beto O’Rourke (12 %), selon une étude de l’université Quinnipiac réalisée fin mars. Selon CNN, il pourrait annoncer sa décision après le week-end de Pâques, fin avril.