Des rangers du service de protection de la nature ougandaise dans la forêt Impénétrable de Biwindi, en Ouganda, à la frontière avec le Rwanda et la République démocratique du Congo, en septembre 2009. (Photo illustration)
Des rangers du service de protection de la nature ougandaise dans la forêt Impénétrable de Biwindi, en Ouganda, à la frontière avec le Rwanda et la République démocratique du Congo, en septembre 2009. (Photo illustration) — Simon Maina AFP

ENLEVEMENT

Ouganda : Les ravisseurs d'une touriste américaine réclament une rançon de 500.000 dollars

Mardi, quatre hommes armés ont enlevé une touriste américaine de 35 ans et son chauffeur ougandais près de l'entrée Katoke, dans le parc national Queen Elizabeth

Les ravisseurs d'une touriste américaine de 35 ans et de son chauffeur ougandais, enlevés mardi dans un parc du sud-ouest de l'Ouganda, ont exigé une rançon de 500.000 dollars (445.000 euros), a annoncé mercredi la police locale.

Les ravisseurs ont utilisé le téléphone de la victime pour faire passer leur message, a précisé Polly Namaye, porte-parole adjointe de la police ougandaise, dans un communiqué.

« Quatre hommes armés, pas encore identifiés »

Mardi, « quatre hommes armés, pas encore identifiés, ont entre 17h et 19h (entre 14h et 16h GMT) mené une embuscade et enlevé les deux personnes près de l'entrée Katoke, dans le parc national Queen Elizabeth », indique pour sa part le porte-parole du gouvernement, Ofwono Opondo.

Quatre autres touristes, présents au moment de l'embuscade mais qui n'ont pas été enlevés ou blessés, ont contacté le lodge dans lequel ils séjournaient et «ont rapidement été emmenés en sûreté», a ajouté la même source. «La priorité est à l'heure actuelle de localiser, sauver et ramener en sûreté» les deux personnes enlevées, a ajouté le porte-parole, selon lequel une opération conjointe de la police, de l'armée et des rangers ougandais est en cours.

Le parc national Queen Elizabeth, un des plus connus d'Afrique de l'Est, est situé le long de la frontière avec la RDC et plus particulièrement de l'est de ce pays, une région instable où pullulent groupes armés et milices.

Huit touristes tués en 1999

Le parc national des Virunga, en RDC, avait temporairement suspendu toutes ses activités touristiques après l'enlèvement l'année passée de deux touristes britanniques et de leur chauffeur, qui avaient été libérés deux jours plus tard.

Le parc Queen Elizabeth est situé à quelque 150 kilomètres au nord du parc de la forêt impénétrable de Bwindi, célèbre pour ses gorilles et dans lequel des rebelles rwandais avaient tués huit touristes étrangers en 1999. Cet incident avait durement pénalisé le secteur du tourisme en Ouganda.