Etats-Unis: Donald Trump affirme de nouveau que son père est né en Allemagne

FAKE NEWS Fred Trump est en réalité né à New York, son propre père Friedrich ayant émigré aux Etats-Unis en 1892

M.C.

— 

Angela Merkel et Donald Trump au siège de l'Otan à Bruxelles, le 11 juillet 2018.
Angela Merkel et Donald Trump au siège de l'Otan à Bruxelles, le 11 juillet 2018. — Pablo Martinez Monsivais/AP/SIPA

Il est beaucoup question des racines dans l’Aile Ouest de la Maison BlancheDonald Trump, lors d’un discours prononcé mardi à l’occasion des 70 ans de l’Otan, a de nouveau affirmé que son père était né en Allemagne, alors que le géniteur du milliardaire aurait vu le jour… à New York, rapporte le Washington Post.

« Mon père est allemand… était allemand. Né dans un endroit merveilleux en Allemagne, alors j’ai une grande affection pour l’Allemagne », a ainsi déclaré le locataire de la Maison Blanche. Mais Fred Trump, le père de Donald, est en réalité né à New York, souligne le Post, selon lequel le président a fait cette fausse affirmation au moins trois fois.

Son arrière-grand-père expulsé d’Allemagne

C’est son grand-père Friedrich Trump qui est né en Allemagne, avant d’émigrer aux Etats-Unis en 1885, précise le journal. Il aurait acquis la citoyenneté américaine fin octobre 1892, juste à temps pour voter à l’élection présidentielle de la même année, qui a porté au pouvoir le démocrate Grover Cleveland pour la seconde fois. Plus tard, en 1905, Friedrich Trump aurait été expulsé d’Allemagne au motif qu’il n’avait pas accompli son service militaire, selon l’agence Associated Press.

Peut-être Donald Trump voulait-il afficher sa solidarité avec ses partenaires du Traité de l’Atlantique nord ? Le président américain, d’habitude très critique à l’égard de l’Otan, s’est félicité mardi de la hausse des dépenses militaires des pays membres de l’Alliance. « Des progrès formidables ont été réalisés et l’Otan est beaucoup plus forte », a-t-il lancé. « Depuis ma prise de fonctions, c’est une montée en flèche », « les gens payent et je suis très heureux », a ajouté Donald Trump en recevant le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, dans le Bureau ovale.