Visite du Pape au Maroc: Jérusalem, «patrimoine commun» des trois religions monothéistes

RELIGION Le pape François et le roi Mohammed VI ont signé un texte commun

20 Minutes avec AFP

— 

Le pape François a entamé samedi une visite éclair au Maroc, où il a été accueilli par le roi Mohammed VI.
Le pape François a entamé samedi une visite éclair au Maroc, où il a été accueilli par le roi Mohammed VI. — Fadel Senna/AP/SIPA

Le pape François et le roi du Maroc Mohammed VI ont appelé, ce samedi, à « préserver » Jérusalem comme « patrimoine commun des trois religions monothéistes », dans un texte commun signé lors de la visite de deux jours du souverain pontife au Maroc.

« Nous pensons important de préserver la Ville sainte de Jérusalem/Al Qods Acharif comme patrimoine commun de l’humanité et, par-dessus tout pour les fidèles des trois religions monothéistes », ont-ils lancé dans une déclaration, soulignant son « unicité et sacralité ». Le duo a également appelé à « préserver » Jérusalem comme « lieu de rencontre et symbole de coexistence pacifique ».

Mohammed VI a fustigé le « radicalisme » religieux

Mohammed VI a, de son côté, fustigé le « radicalisme » religieux et appelé à lutter contre par « l’éducation ». « Ce que tous les terroristes ont en commun n’est pas la religion, c’est précisément l’ignorance de la religion. Il est temps que la religion ne soit plus un alibi pour ces ignorants, pour cette ignorance, pour cette intolérance », a déclaré le roi, lors d’un discours aux côtés du pape François devant des milliers de Marocains.

« L’éducation » doit être le pilier de la lutte contre l’extrémisme, a-t-il encore affirmé, citant en exemple l’Institut de formation des imams de Rabat, présenté comme un rempart contre le radicalisme. Cet institut, où doivent se rendre ce samedi le monarque marocain et le souverain pontife, accueille depuis 2015 des Marocains et des étrangers d’une dizaine de pays.

La visite du Pape au Maroc ? Un « jour exceptionnel »

Fer de lance de la diplomatie religieuse du Maroc, l’institut tente de promouvoir un « islam modéré » face aux « discours radicaux ». Le Maroc, majoritairement musulman sunnite, se positionne comme un maillon fort de la lutte antidjihadiste et de la promotion d’un « islam du milieu ». Le roi Mohammed VI a qualifié la courte visite samedi du Pape au Maroc de « jour exceptionnel ».

« Exceptionnel car il est marqué par la venue de sa sainteté le pape François 1er. Exceptionnel aussi parce qu’il me rappelle la visite historique du pape Jean-Paul II au Maroc » en 1985, a précisé le monarque âgé de 55 ans.

Le pape dénonce «les gouffres spirituels et moraux» et le «refus» des migrants