Ils attendent Gustav de pied ferme

ETATS-UNIS Une dizaine de milliers d'habitants de la Nouvelle-Orléans a décidé de rester sur place à l'approche de l'ouragan.

J.M. avec agence

— 

De forts vents et des pluies accompagnant l'ouragan Gustav ont commencé aux premières heures de lundi à frapper la côte américaine du Golfe du Mexique, région évacuée par deux millions de personnes traumatisées par le passage de l'ouragan Katrina en 2005.
De forts vents et des pluies accompagnant l'ouragan Gustav ont commencé aux premières heures de lundi à frapper la côte américaine du Golfe du Mexique, région évacuée par deux millions de personnes traumatisées par le passage de l'ouragan Katrina en 2005. — Stephen Morton AFP/Getty Images

Toute la Nouvelle-Orléans tremble face à la menace de Gustav. Toute? Non. Une poignée d'irréductibles a décidé de résister à «l'ennemi».

Selon le maire Ray Nagin, environ 10.000 personnes auraient décidé de braver l'ouragan. «Ce matin, ils promenaient leurs chiens et n'avaient aucune intention de partir. Ils ont des générateurs, des armes (contre les pillards), Dieu les bénisse.»

Ambiance contrastée

Jack Bosma est propriétaire d'un petit bar dans la ville. Il confirme: «Je protège mes fenêtres, mais ensuite je vais aller boire un coup.» Sa collègue Stephanie Blake, qui tient la taverne Johnny White, annonce avoir servi près de 2.000 personnes dimanche. Elle assure que «tout le monde était de bonne humeur, c'était un peu comme Mardi Gras».

Chelsea Leighton, une cliente, n'a pourtant pas le coeur à la fête. «Je pense que je vais mourir, alors autant claquer mon argent», lance-t-elle, en avalant une gorgée et en ajoutant une pièce dans un jeu video de poker.

Le capitaine reste à bord

Le maire Nagin a averti ceux qui restent qu'ils seront «laissés à eux-mêmes». Il a cependant lui-même prévu de ne pas quitter sa mairie. Il a l'intention d'y dormir sur un matelas pneumatique si nécessaire.

Près de 2 millions de personnes ont déjà été évacuées.

L'ouragan Gustav a été rétrogradé de la catégorie 3 à la catégorie 2 sur une échelle qui en compte 5.

A 13h, l'oeil du cyclone était situé à 125 km de La Nouvelle-Orléans et se déplaçait à 26 km/h, selon le Centre national des ouragans à Miami (NHC).

Pour suivre la progression de Gustav en temps réel, cliquez ici.

Le NHC prévient que l'ouragan pourrait cependant entraîner une montée des eaux "extrêmement dangereuse", entre trois et quatre mètres au-dessus du niveau normal.