Israël: Une roquette tirée de Gaza fait sept blessés près de Tel-Aviv

PROCHE-ORIENT Ce tir de roquette, extrêmement rare d’une telle portée, réveille le spectre d’une nouvelle confrontation armée entre Israël et le Hamas

20 Minutes avec AFP

— 

La bande de Gaza.
La bande de Gaza. — SIPA

La frappe a fait sept blessés légers. Une roquette tirée dans la nuit de la bande de Gaza a touché une maison au nord de Tel-Aviv, à Mishmeret, situé à plus de 80 km de la bande de Gaza. Quatre adultes et trois enfants, dont un bébé de six mois, ont été hospitalisés, a déclaré l’hôpital de Kfar Saba. Six appartiennent à la même famille et souffrent de brûlures et de blessures légères par éclats.

Ce tir de roquette, extrêmement rare d’une telle portée, réveille le spectre d’une nouvelle confrontation armée entre Israël d’un côté, le mouvement islamiste Hamas qui dirige sans partage la bande de Gaza et ses alliés de l’autre. Il intervient en pleine campagne électorale israélienne, dans l’optique des législatives du 9 avril.

Fermeture des points de passage entre Israël et l’enclave

Un organisme relevant du ministère de la Défense israélien a annoncé la fermeture des points de passage pour les personnes et les biens entre Israël et l’enclave coincée entre Etat hébreu, Egypte et Méditerranée et éprouvée par les guerres, la pauvreté et les blocus israélien et égyptien.

L’armée israélienne répond systématiquement aux tirs de roquettes en provenance de Gaza en frappant des positions militaires du Hamas, d’autant plus vigoureusement quand elles atteignent des zones civiles. Aucune frappe israélienne n’avait été rapportée en début de matinée sur la bande de Gaza, où on s’attend cependant à la riposte.

« Nous allons y répondre avec force »

Le Premier ministre israélien, à Washington au moment de la frappe, a annoncé lundi qu’il allait écourter sa visite et rentrer aussitôt après avoir été reçu par le président Donald Trump. « J’ai décidé, au vu des évènements sécuritaires, d’écourter ma visite aux Etats-Unis. Dans quelques heures, je rencontrerai le président Trump et juste après, je reviendrai en Israël pour diriger de près nos opérations », a-t-il déclaré.

« Une attaque criminelle a été commise contre l’Etat d’Israël, et nous allons y répondre avec force », a également déclaré Benjamin Netanyahu dans une vidéo diffusée par ses services.