Corée du Nord: Pyongyang revient dans le bureau de liaison intercoréen

DIPLOMATIE Séoul a annoncé que la Corée du Nord avait réintégré son personnel dans le bureau de liaison intercoréen, une semaine après l'avoir retiré

20 Minutes avec AFP

— 

Un passant dans les rues de Pyongyang en Corée du Nord.
Un passant dans les rues de Pyongyang en Corée du Nord. — Ed JONES / AFP

L’annonce a été faite ce lundi par Séoul. Pyongyang a redéployé son personnel dans le bureau de liaison intercoréen  quelques jours après l’avoir retiré de cette instance, dans la foulée de l’échec du deuxième sommet entre Donald Trump et Kim Jong-un.

Ce bureau situé dans la ville nord-coréenne de Kaesong avait été ouvert en septembre dans le cadre d’un spectaculaire rapprochement sur la péninsule, mais mis à mal par le blocage des discussions sur la dénucléarisation entre Pyongyang et Washington. Pyongyang avait retiré son personnel la semaine dernière sans explication.

« Le bureau continuera de fonctionner comme d’habitude »

Mais le ministère sud-coréen de l’Unification a déclaré que certains membres de l’équipe nord-coréenne étaient de retour au travail lundi, ajoutant qu’ils étaient venus faire « leur vacation comme d’habitude ».

« Ainsi, le Sud et le Nord ont tenu des consultations dans le bureau de liaison ce matin et le bureau continuera de fonctionner comme d’habitude », a indiqué le ministère dans un communiqué. Celui-ci a ajouté que le Nord n’avait expliqué ni les raisons de son retrait, ni celle de son retour.

L’année 2018 marquée par un rapprochement Nord/Sud

Après des années de montée des tensions sur la péninsule divisée, 2018 a été marquée par un rapprochement Nord/Sud qui s’est concrétisé par plusieurs sommets entre le dirigeant nord-coréen Kim jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in.

Elu en 2017 en promettant de relancer le dialogue, ce dernier a multiplié les efforts pour que cette détente se traduise par des initiatives concrètes. L’ouverture du bureau de liaison en était une.