Gustav redevient un ouragan et menace la Nouvelle Orléans

CLIMAT Des évacuations volontaires ont commencé, alors que Gustav pourrait frapper la Louisiane lundi ou...

avec agence

— 

La tempête tropicale Gustav, qui a fait au moins 22 morts en République dominicaine et Haïti, se rapprochait jeudi matin des côtes de la Jamaïque et menaçait de se transformer à nouveau en un ouragan, selon le Centre national des ouragans (NHC) américain, basé à Miami.
La tempête tropicale Gustav, qui a fait au moins 22 morts en République dominicaine et Haïti, se rapprochait jeudi matin des côtes de la Jamaïque et menaçait de se transformer à nouveau en un ouragan, selon le Centre national des ouragans (NHC) américain, basé à Miami. — Thony Belizaire AFP

Trois ans presque jour pour jour après Katrina, la Nouvelle Orléans se prépare. Vendredi, Gustav, un temps rétrogradé en tempête tropicale, s’est renforcé entre la Jamaïque et Cuba et est redevenu un ouragan, avec des vents de 120 km/h.

Le centre américain des ouragans (NHC), l’a classé en catégorie 1 sur  l'échelle de Saffir-Simpson qui compte 5 niveaux. A 17H00 locale (22h en France), le centre de l'ouragan se trouvait à 160 km à l'est des îles Caïmans et à 610 km de la côte ouest de Cuba, selon le nouveau bulletin du NHC.

Evacuations volontaires à la Nouvelle Orléans

Gustav devrait ensuite se diriger vers la Louisiane, dans le sud des Etats-Unis, lundi ou mardi. George W. Bush, très critiqué pour la gestion de Katrina par son administration, a déclaré l'état d'urgence dans cet Etat, débloquant des aides fédérales aux potentielles victimes.

Par ailleurs, les autorités de la ville ont commencé vendredi des évacuations volontaires par bus dans certains quartiers, notamment celui la paroisse de St-Charles. Alors que des évacuations obligatoires pourraient être décidées à partir de samedi après-midi, si Gustav ne change pas de route, le gouverneur de l’Etat, Bobby Jindal, assure que les autorités sont mieux préparées qu’il y a 3 ans. Il cite notamment 2.000 garde-côte et 640 ambulances supplémentaires, 1.200 bus d’évacuation et assez d’eau et de nourriture pour au moins 350.000 personnes.

Hasard du calendrier, c’est lundi que doit s’ouvrir la convention républicaine, dans les villes jumelles de Saint Paul-Minneapolis. George Bush, qui doit parler, a fait savoir qu’il pourrait ne pas s’y rendre selon l’évolution de la situation. Et l’organisation indique que la convention pourrait même être repoussée. Histoire de ne pas célébrer la nomination McCain pendant que la Louisiane souffre.

Lors de son passage dans les Caraïbes, Gustav qui a fait au moins 59 morts en Haïti, 8 en République Dominicaine et 11 en Jamaïque.