Abus sexuels dans l'Eglise: Le pape François accepte la démission du cardinal chilien Ezzati

PEDOPHILIE Le cardinal et archevêque de Santiago du Chili avait présenté sa démission avec l’ensemble des évêques chiliens

20 Minutes avec AFP

— 

Le pape François le 22 mars 2019 au Vatican
Le pape François le 22 mars 2019 au Vatican — Andreas SOLARO / AFP

Le pape François a accepté la démission du  cardinal chilien Riccardo Ezzati qui, avec l’ensemble des évêques chiliens, avait présenté cette démission en mai 2018 à la suite d’un scandale d’abus sexuels, a annoncé ce samedi le Vatican.

Riccardo Ezzati, archevêque de Santiago, avait présenté sa démission au pape argentin après des révélations en chaîne sur des abus sexuels perpétrés par des prélats au Chili. Le pape a déjà accepté sept démissions d’évêques chiliens.

Pas de jurisprudence Barbarin

Cette décision fait écho à la décision du pape François de refuser la démission du cardinal français Philippe Barbarin, mardi, invoquant la « présomption d’innocence ». Le prélat français avait annoncé dans un communiqué qu’il se mettait tout de même « quelque temps » en retrait au diocèse de Lyon.

Le 7 mars dernier, le cardinal Barbarin avait annoncé son intention de remettre au souverain pontife sa démission, quelques heures après avoir été condamné devant le tribunal correctionnel de Lyon à six mois de prison avec sursis.