Le bilan du cyclone au Mozambique dépasse désormais les 400 morts

CATASTROPHE La deuxième ville du pays a été en partie dévastée par le cyclone Idai

20 Minutes avec AFP

— 

Des civils ont trouvé refuge sur le toit d'un bâtiment à Beira, au Mozambique, après le passage du cyclone Idai.
Des civils ont trouvé refuge sur le toit d'un bâtiment à Beira, au Mozambique, après le passage du cyclone Idai. — AFP

Le bilan du cyclone qui a balayé le Mozambique la semaine dernière s’est alourdi à plus de 400 morts, a annoncé samedi le ministre mozambicain de l’Environnement Celso Correia, estimant que la zone affectée par le désastre couvrait une superficie de 3.000 km2. « A l’heure qu’il est, nous avons 417 morts et 1.528 blessés », a déclaré Celso Correia à la presse à Beira (centre), la deuxième ville du pays qui a été en partie dévastée par le cyclone Idai.

Le précédent bilan au Mozambique faisait état de 293 morts.

Le Zimbabwe également très touché

Au total, Idai, qui a provoqué des inondations catastrophiques et des éboulements de terrain au Mozambique et au Zimbabwe voisin, a fait au moins 676 morts dans les deux pays.

« C’est un désastre naturel sans précédent. La zone affectée (au Mozambique) est d’environ 3.000 km2. Un désastre qui équivaut aux catastrophes majeures », a estimé Celso Correia. Malheureusement, personne dans la région ni dans le monde ne pouvait prédire un désastre d’une telle ampleur. »