Crash d'Ethiopian Airlines: Une compagnie indonésienne annule une commande de 49 Boeing 737 MAX

AERIEN En l'espace de six mois, deux avions 737 MAX se sont crashés à cause d'un système défaillant en Indonésie et en Ethiopie

20 Minutes avec AFP

— 

Un avion de la compagnie indonésienne Garuda (image d'illustration).
Un avion de la compagnie indonésienne Garuda (image d'illustration). — IHWAN IDAMIN HARAHAP / AFP

Rien ne va plus pour Boeing. Après l’interdiction de vol de ses 737 MAX 8 et 9, ce sont maintenant des contrats qui s’envolent. La compagnie aérienne indonésienne Garuda a annoncé ce vendredi l’annulation d’une commande de 49 Boeing 737 MAX 8. C’est la première annulation de contrat confirmée pour le constructeur américain.

« Nous avons envoyé une lettre à Boeing demandant l’annulation de la commande […], les passagers de Garuda ont perdu confiance » dans le 737 MAX et ne veulent pas voler sur cet avion, a déclaré Ikhsan Rosan, porte-parole de la compagnie indonésienne. Cette décision a été prise malgré les promesses de Boeing de corriger le système défaillant sur ces avions. Il a précisé que Garuda a déjà reçu un des 50 Boeing 737 MAX 8 qu’il avait commandés pour une valeur de 4,9 milliards de dollars au prix catalogue tel qu’il était lorsque la commande a été annoncée en 2014.

Envisager un autre modèle

Garuda discute aussi avec Boeing de la question de savoir si la compagnie rendra l’appareil qu’elle a déjà reçu, a indiqué le porte-parole. La compagnie avait déjà versé 26 millions de dollars environ à Boeing. Le président de Garuda a déclaré à Detik, un média d’information indonésien, que la compagnie envisagerait d’opter pour une autre version du 737. « En principe, ce n’est pas que nous voulons remplacer Boeing, mais nous remplacerons peut-être [ces appareils] par un autre modèle », a dit le directeur de Garuda, I Gusti Ngurah Ashkara Danadiputra.

La compagnie indonésienne Lion Air a annoncé plus tôt en mars qu’elle reportait la livraison de quatre Boeing 737 MAX 8. Cette compagnie avait perdu un exemplaire de cet appareil et ses 189 occupants en octobre dans un crash en mer. Quelques mois plus tard, en mars 2019, un Boeing 737 MAX de la compagnie éthiopienne Ethiopian Airlines s’est écrasé au sol quelques minutes après avoir décollé pour Nairobi, tuant ses 157 occupants.