Brexit: Macron promet un «no deal» en cas de nouveau rejet de l'accord par les députés britanniques

SOMMET Les leaders européens ont rendez-vous à Bruxelles ce jeudi pour discuter d’un éventuel report de la date de sortie, réclamé par Theresa May

20 Minutes avec AFP

— 

Emmanuel Macron, le 19 mars 2019 à Paris.
Emmanuel Macron, le 19 mars 2019 à Paris. — Liewig Christian-POOL/SIPA

En arrivant au sommet européen à Bruxelles, le président français Emmanuel Macron a averti qu’en cas de nouveau rejet de l’accord sur le Brexit par les députés britanniques « nous irions vers un no deal ».

« En cas de vote négatif, alors nous irions vers un "no deal". On le sait tous. Et c’est essentiel d’être clair dans ce genre de moments », a déclaré le président ce jeudi. « S’il n’y a pas de vote positif (à la Chambre des communes), alors nous irons dans la direction d’un no deal », a renchéri le Premier ministre luxembourgeois Xavier Betel.

Une « extension technique »

Theresa May s’est rendue au sommet européen pour demander un report du Brexit pour trois mois, afin de permettre au parlement britannique d’assurer une transition ordonnée. Emmanuel Macron, faisant écho à d’autres leaders européens, a déclaré qu'une courte «extension technique» était possible, si les députés britanniques votent en faveur de l’accord de sortie négocié avec l’Union européennne, un accord qu'ils ont déjà rejeté deux fois.

La première ministre britannique a indiqué qu’elle souhaitait « aussi vite que possible » soumettre à nouveau aux députés le traité de retrait.