Bande de Gaza: Cinq lions et d'autres animaux vont être évacués d'un zoo

SAUVETAGE « Nous sommes heureux de mettre fin à cette horreur », a déclaré le chef de la mission de l’ONG Four Paws

20 Minutes avec agences

— 

Un lion en cage (illustration).
Un lion en cage (illustration). — Ilnar Salakhiev/AP/SIPA

Plus de quarante animaux vont bientôt être évacués du zoo de Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, où ils vivaient dans de « terribles conditions », a annoncé ce mercredi l’ONG Four Paws. Cinq lions et plusieurs porcs-épics feront partie du convoi.

Les bêtes seront examinées fin mars puis emmenées vers une réserve en Jordanie, à 300 km de là. Le transfert avait été convenu avec le propriétaire du zoo après « des semaines de négociations ardues », précise l’association de protection animale britannique.

« Notre plus importante mission de sauvetage »

Sans financement pour nourrir et soigner les animaux, les responsables du zoo se sont dits conscients qu’ils ne pouvaient s’occuper des pensionnaires dans de bonnes conditions. Le parc de Rafah est le plus ancien de la bande de Gaza. En janvier dernier, quatre lionceaux à peine nés y sont morts de froid. Quelques semaines plus tard, une lionne avait été amputée de ses griffes pour permettre aux visiteurs de jouer avec elle.

« Nous sommes heureux de mettre fin à cette horreur », a déclaré Amil Khalil, chef de la mission de Four Paws. « Evacuer plus de 40 animaux en quelques jours, […] c’est notre plus importante mission de sauvetage. » L’ONG précise avoir recueilli près de 150.000 signatures demandant la fermeture du zoo.

Selon Four Paws, beaucoup d’animaux du zoo de Rafah sont morts sous les bombardements depuis son ouverture en 1999. Les animaux sont arrivés via des tunnels qui relient l’enclave à l’Egypte, aujourd’hui quasiment tous refermés. L’association Four Paws a déjà mené par le passé de telles opérations à Gaza, dont l’exfiltration du seul tigre de l’enclave en 2016.