Chypre: La chasse aux oiseaux avec des filets a baissé de 90 %, les ONG restent «vigilantes»

PROTECTION ANIMALE Les autorités travaillent d’arrache-pied mais 335.000 oiseaux ont quand même été capturés rien qu’à l’automne 2018

20 Minutes avec agences
Photo prise le 16 avril 2014 à Famagouste (est de Chypre) fournie par l'association BirdLife Cyprus montrant un oiseau pris dans un filet
Photo prise le 16 avril 2014 à Famagouste (est de Chypre) fournie par l'association BirdLife Cyprus montrant un oiseau pris dans un filet — RSPB and BirdLife Cyprus

Chypre protège bien ses volatiles. La chasse aux oiseaux à l’aide de filets a baissé de 90 % depuis 2002 sur l’île, un record. La diminution est due aux « progrès accomplis » dans la répression du braconnage dans les zones militaires britanniques, a précisé ce lundi l’ONG Birdlife Cyprus.

Le Royaume-Uni a gardé sur Chypre deux importantes bases souveraines après l’indépendance de l’île en 1960. Des forces de police y sont chargées de poursuivre les braconniers. Mais l’association de protection des oiseaux s’inquiète de la hausse du braconnage dans le reste de l’île.


Des centaines de milliers d’oiseaux tués

Si la vue d’ensemble est « celle d’un succès et d’un soulagement pour les oiseaux migrateurs », Birdlife Cyprus note une « hausse du nombre d’oiseaux tués avec des filets » à l’automne 2018, avec près de 335.000 volatiles capturés. La baisse des prises dans les bases britanniques est due au travail de la police, qui a augmenté ses patrouilles et introduit des peines dissuasives contre les braconniers.

L’ONG a reconnu les efforts faits par les autorités chypriotes, mais appelle à plus de mesures. Piégés par des branches enduites de colle ou des filets, chaque année des centaines de milliers d’oiseaux migrateurs sont tués et servis en secret dans des restaurants de l’île. Cela affecte plus de 150 espèces d’oiseaux.