Crash d’Ethiopian Airlines: Une compagnie veut faire payer Boeing pour les problèmes sur son avion

AVIATION La Norwegian a 18 appareils du même type que celui qui s’est écrasé en Ethiopie, dimanche

Rachel Garrat-Valcarcel

— 

Un avion de la Norwegian Air sur le tarmac de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle à Paris.
Un avion de la Norwegian Air sur le tarmac de l'aéroport de Roissy-Charles de Gaulle à Paris. — JOEL SAGET / AFP

La compagnie à bas coût Norwegian Air Shuttle, qui a cloué au sol ses 18 Boeing 737 MAX 8, va exiger des réparations financières auprès du constructeur américain, a déclaré mercredi un porte-parole. Norwegian, à la situation financière déjà tendue, a annulé 19 vols mercredi au lendemain de sa décision de suspendre les vols de cet avion, le même type d’appareil que celui qui s’est écrasé dimanche en Ethiopie, tuant ses 157 passagers et membres d’équipage.

« Nous allons envoyer la facture intégrale à Boeing », a déclaré un porte-parole de la troisième low cost européenne, Lasse Sandaker-Nielsen, au site d’informations économiques www.e24.no. « Norwegian ne doit pas être pénalisée économiquement parce qu’un avion totalement neuf ne peut pas voler », a-t-il ajouté.

« Des solutions pour les passagers »

Norwegian indique avoir réorganisé ses opérations et transféré des passagers sur d’autres vols pour remédier à la situation. « Nous avons travaillé d’arrache-pied pour trouver des solutions pour les passagers et avons réussi à le faire pour la plupart. Seuls quelques centaines d’entre eux restent », pour le moment sur le carreau, a dit le porte-parole.

Le Boeing 737 MAX 8 a été interdit de vol par de nombreux pays et compagnies aériennes depuis la tragédie du vol d’Ethiopian Airlines, la deuxième avec un appareil de ce type en cinq mois.