Brexit: L'UE avertit du risque accru d'un divorce sans accord

BREXIT Le chef de la diplomatie allemande a reproché au Royaume-Uni de « jouer négligemment avec le bien-être des citoyennes et citoyens et de l’économie »

M.C. avec AFP

— 

Les partisans du Brexit manifestent à Londres le 27 février 2019.
Les partisans du Brexit manifestent à Londres le 27 février 2019. — Luke Dray/Cover Images/SIPA

Deal or no deal ? Le vote de rejet du Parlement britannique a accru de façon « significative » le risque d’un Brexit sans accord, a averti mardi l’Union européenne. « Il est difficile de voir ce que nous pouvons faire de plus. S’il y a une solution (face) à l’impasse actuelle, elle peut seulement être trouvée à Londres », a déclaré le porte-parole du président du Conseil européen, Donald Tusk. Il a ajouté que l’UE allait poursuivre ses « préparatifs » en vue d’un Brexit sans accord.

« Pour le dire clairement : avec cette décision, nous nous rapprochons de plus en plus d’un scénario sans accord », a estimé le ministre allemand des Affaires étrangères Heiko Maas. Il a reproché au Royaume-Uni de « jouer négligemment avec le bien-être des citoyennes et citoyens et de l’économie ». « Malheureusement, je peux seulement dire à cet instant que l’Allemagne s’est préparée au pire de tous les cas aussi bien que possible », a-t-il ajouté.

L’UE « prête à considérer » un report

Mardi, la Commission européenne a regretté le vote de la Chambre des communes, se disant « déçue » que le gouvernement britannique n’ait pas été capable de trouver une majorité pour voter l’accord de retrait, approuvé en novembre dernier par les 27 partenaires du Royaume-Uni au sein de l’UE et la Première ministre Theresa May.

L’Union européenne serait « prête à considérer » un report de la date du Brexit, si le Royaume-Uni devait en faire une demande « motivée », a ajouté une porte-parole de la Commission européenne, Mina Andreeva. Elle a précisé que ce report devrait être décidé au vu des « raisons » avancées par Londres et de « la durée » demandée. Une décision qui devra être prise à l’unanimité des 27, a-t-elle rappelé.