Etats-Unis: Environ 1,5 tonne de cocaïne saisie dans le port de New York

DROGUE Les autorités américaines y voient le signe du retour en vogue de la poudre blanche

Naomi Mackako

— 

Cocaïne. Illustration.
Cocaïne. Illustration. — Fernando Antonio/AP/SIPA

Quelque 1,45 tonne de cocaïne a été saisie par les autorités dans le port de New York, du jamais vu depuis vingt-cinq ans, ont annoncé lundi les autorités américaines, pour qui c’est le signe d’un retour en vogue de la poudre blanche.

La marchandise, d’une valeur au détail estimée à 77 millions de dollars, a été découverte, le 28 février, sous la forme de 60 colis rangés dans un conteneur dans le port de New York/Newark, le principal terminal de la région, situé à quelques kilomètres de New York.

Acheminée à partir de la Colombie

Selon les éléments de l’enquête, les trafiquants ont forcé le conteneur et placé la drogue dans une cargaison autorisée, acheminée à partir du port colombien de Buenaventura, a indiqué à l’AFP une source proche du dossier. Aucune interpellation n’est intervenue depuis la saisie, a indiqué l’agence américaine de lutte contre la drogue, la DEA, dans un communiqué.

C’est la plus importante saisie de cocaïne dans le port de New York depuis 1994 et l’interception de 2,7 tonnes de poudre blanche, selon la DEA. « La cocaïne, l’ennemi juré de New York durant les années 90, est de retour », a déclaré, dans un communiqué, l’agent de la DEA Ray Donovan, chargé de l’enquête. Pour lui, « c’est un signe de la volonté des trafiquants de constituer une clientèle d’usagers de cocaïne mélangée avec du fentanyl », a-t-il expliqué.

28.000 Américains morts d’une overdose de fentanyl

Médicament antidouleur sur ordonnance dont il existe de nombreux dérivés clandestins, le fentanyl est un antalgique dont la puissance atteint 50 à 100 fois celle de la morphine. En 2017, plus de 28.000 Américains sont morts d’une overdose de fentanyl ou d’une drogue équivalente, de la famille des opiacés synthétiques.

La saisie est le fruit de la collaboration de la DEA avec les douanes (CBP), les gardes-côtes (USCG), le ministère de la Sécurité intérieur (HSI), ainsi que les polices de la ville et de l’Etat de New York.